Novus Holdings met l’accent sur l’importance de l’impression, en particulier celle des livres physiques, en tant que ressource d’apprentissage pour les enfants du continent africain. Dans le monde entier, la COVID-19 a changé les systèmes éducatifs à jamais. L’impact le plus significatif de la pandémie sur l’éducation a été la tendance à l’apprentissage en ligne comme solution pour permettre aux étudiants de poursuivre leurs études scolaires et universitaires.

De nombreux étudiants ont eu du mal à s’adapter à la « nouvelle normalité », qui inclut la facilitation de l’apprentissage en ligne. Dans toute l’Afrique, des millions de jeunes ont vu leur vie perturbée et leur apprentissage mis en attente pendant plus d’un an. Malheureusement, l’apprentissage à distance s’est révélé être un échec, car près de 90 % des étudiants d’Afrique subsaharienne n’ont pas accès à un ordinateur à la maison et 82 % n’ont pas accès à l’internet (UNESCO).

Selon Steve Thobela, Directeur du Groupe Novus Holdings : Africa Business Development [Développement Économique de l’Afrique], les livres imprimés restent une ressource fondamentale dans les écoles qui ont un accès limité, voire inexistant, aux solutions numériques. « L’éducation est un élément essentiel au développement de l’Afrique et un droit humain fondamental ; cependant, le plus grand obstacle à l’augmentation du niveau d’alphabétisation est le manque de livres, en particulier dans les zones rurales. »

LIRE AUSSI  Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques : 40 élèves formés à la robotique

M. Thobela ajoute : « L’accès à l’information, par le biais de supports écrits, notamment les manuels scolaires, les journaux, les livres de lecture, les affiches, les brochures et les dépliants, encourage l’alphabétisation et contribue à promouvoir une culture de la lecture. »

Le défi de la croissance de la population jeune en Afrique

La population infantile de l’Afrique atteindra le milliard d’ici 2055, ce qui en fera la population infantile la plus importante de tous les continents. Selon l’UNESCO, l’Afrique subsaharienne présente le taux d’exclusion scolaire le plus élevé au monde. Plus d’un cinquième des enfants âgés de 6 à 11 ans ne sont pas scolarisés, suivis par un tiers des jeunes âgés de 12 à 14 ans.

L’éducation est un élément essentiel au développement de l’Afrique et un droit humain fondamental

En outre, près de 60 % des jeunes âgés de 15 à 17 ans ne sont pas scolarisés. La Banque mondiale a déclaré que 87 % des enfants d’Afrique subsaharienne sont « analphabètes » et ne possèdent pas les compétences fondamentales dont ils ont besoin pour le 21ème siècle et un marché du travail dynamique.

LIRE AUSSI  Alibaba annonce le lancement d'une formation de 4 ans pour les rwandais

La différence entre la lecture de livres papier et de livres électroniques

Une étude publiée par la revue Pediatrics suggère que les tout-petits qui lisent sur un écran sont moins susceptibles d’interagir avec leurs parents que ceux qui font usage d’un livre traditionnel.

Des chercheurs de l’Université du Michigan ont demandé à des parents de lire des histoires similaires à leurs enfants de deux et trois ans dans différents formats qui comprenaient un livre imprimé traditionnel, un livre électronique sur une tablette et une version électronique plus améliorée avec des animations et des effets sonores. Les interactions ont été enregistrées afin de déterminer et d’étudier l’interaction verbale et émotionnelle. Il a été établi que les livres imprimés généraient plus d’interaction entre les parents et les enfants et créaient plus de dialogue lorsque les images et l’histoire étaient abordées.

L’imprimé reste d’actualité

En sa qualité de leader sud-africain de l’impression et de l’emballage, Novus Holdings cherche à dégager davantage de valeur et à étendre son empreinte en Afrique subsaharienne. Cela est prévu principalement par le biais de produits d’alphabétisation et d’éducation, d’impression de sécurité (tels que les bulletins de vote et les épreuves d’examen), ainsi que d’emballages de détail adéquats.

LIRE AUSSI  Sénégal: Un centre de formation aux métiers du pétrole et du gaz d’un coût de 2,5 milliards FCFA

Spécialisé dans l’impression par le biais de sa division Novus Print, le Groupe s’est imposé comme une entreprise d’impression commerciale complète en Afrique. L’entreprise opère actuellement entièrement en Afrique du Sud, mais dessert divers clients dans toute l’Afrique.

« Compte tenu de la demande accrue d’alphabétisation, la fabrication d’imprimés joue un rôle important dans le développement de l’Afrique. Nous disposons d’une équipe africaine dévouée et avons une approche des affaires qui prend en compte nos divers partenariats dans les pays africains. Avec nos clients, nous souhaitons contribuer à l’accès aux livres, qui constituent le cadeau inestimable de l’apprentissage pour les enfants d’Afrique », conclut M. Thobela.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet