jeudi, juin 13, 2024

Cote d’ivoire – IFC investit 3,4 Millions de dollars dans la plateforme d’e-commerce ANKA

0 commentaire

L’International Finance Corporation (IFC) a annoncé un investissement de 3,4 millions de dollars dans la plateforme de commerce électronique africaine ANKA, basée en Côte d’Ivoire. Cette prise de participation marque le premier investissement d’IFC dans le secteur de la création en Afrique, soutenant ainsi le développement de milliers d’entreprises artisanales de petite taille dirigées par des femmes.

Le financement permettra à ANKA, une plateforme de vente en ligne destinée aux créateurs et aux commerçants africains, d’étendre ses activités et de permettre à 100 000 artisans supplémentaires à travers l’Afrique d’accéder à sa plateforme d’ici 2030. ANKA est une plateforme de commerce électronique tout-en-un qui facilite la vente, l’expédition et le traitement des paiements pour les artistes, en particulier ceux qui créent et vendent des vêtements, des bijoux et des accessoires.

La plateforme compte actuellement plus de 22 000 vendeurs, principalement en Afrique, mais également en Amérique du Nord, dans les Caraïbes et en Europe. Les produits de ces artisans peuvent être achetés sur la place de marché en ligne Afrikrea, alimentée par ANKA.

En plus du financement, IFC fournira à ANKA des formations, notamment en matière financière, pour aider les commerçantes à développer leurs entreprises. IFC offrira également des services-conseils pour améliorer la gouvernance d’entreprise d’ANKA.

Selon les enquêtes de la Banque mondiale auprès des entreprises, les petites entreprises créatives en Afrique rencontrent des obstacles majeurs pour accéder aux marchés internationaux, avec seulement 12 % d’entre elles exportant directement leurs produits. Actuellement, moins de 10 % du marché de la vente au détail dans le secteur de la création se fait en ligne en Afrique.

Toutefois, selon un récent rapport d’IFC intitulé « Femmes et commerce électronique en Afrique », le marché de l’e-commerce africain pourrait connaître une croissance de plus de 14,5 milliards de dollars entre 2025 et 2030, stimulant ainsi le secteur de la création, soutenant les micro-entrepreneurs et créant des emplois.

La réduction des écarts de revenus entre les femmes et les hommes sur les plateformes de commerce électronique pourrait augmenter la valeur de ce marché de près de 15 milliards de dollars, selon le rapport.

IFC a réalisé cet investissement dans ANKA par le biais de sa nouvelle plateforme de capital-risque pour l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie centrale et le Pakistan, qui soutient les entreprises technologiques en phase de démarrage, notamment dans les secteurs de l’éducation, des soins de santé, du climat et de l’agriculture. Cet investissement d’IFC est soutenu par le mécanisme de financement mixte du Guichet de promotion du secteur privé de l’Association internationale de développement (IDA).