samedi, avril 20, 2024

Coupure d’internet – une atteinte aux libertés fondamentales selon les syndicats des travailleurs du secteur télécom

0 commentaire

En réaction à la nouvelle suspension de l’internet mobile décrétée par le ministère de la Communication, des Télécommunications  les syndicats des travailleurs du secteur télécom  annoncet une conférence de presse prévue pour le mercredi 14 février 2024.

 

Les syndicats, dont le Syndicat des Travailleurs de Sonatel (SYTS), le Syndicat National des Travailleurs des Postes et Télécommunications (SNTPT) section Sonatel, le Syndicat National des Travailleurs de Sentel (SNTS), et le SNTPT section Expresso, unissent leurs forces pour dénoncer cet acte qu’ils considèrent comme une atteinte aux libertés fondamentales et un frein pour l’économie numérique du pays.

La conférence se tiendra dans les locaux du SYTS, situés dans l’immeuble de la Grande Poste, à deux pas du marché Kermel, dès 10 heures . Les organisateurs appellent à une « présence massive » pour marquer cette journée de mobilisation, signifiant ainsi leur volonté de faire entendre leur désapprobation de manière pacifique mais ferme. De plus, le port de brassards rouges est décrété, symbolisant l’état d’urgence et la détresse face à la situation actuelle.

Cette coupure d’internet, loin d’être un événement isolé, s’inscrit dans une série de restrictions numériques qui affectent régulièrement le Sénégal, soulevant des questions sur l’équilibre entre sécurité nationale et droits numériques. Les conséquences de telles mesures sont multiples : perturbations des activités commerciales, impact sur l’éducation en ligne, sans parler de la restriction de l’accès à l’information.