samedi, avril 20, 2024

30 milliards de FCFA pour la transformation du secteur public au Sénégal

0 commentaire

Le ministre de la Fonction publique et de la transformation du secteur public, Gallo BA, a présidé ce mardi 31 janvier 2023, l’atelier de validation de la lettre de politique sectorielle de développement de son département pour l’exercice 2022-2026. Cette rencontre a été l’occasion pour les acteurs concernés de présenter les grandes perspectives en droite ligne avec la politique du chef de l’Etat Macky Sall et des ODD.

 

Ressources humaines, transformation du secteur public et gestion des procédures administratives ont été les maîtres mots de l’atelier de validation de la lettre de politique sectorielle de développement du ministère de la Fonction publique. Avec une prévision budgétaire de 30 milliards de FCFA, le ministre Gallo Ba indique que cette lettre de politique sectorielle vise d’abord à moderniser la gestion des ressources humaines, de faciliter et d’améliorer la gestion des procédures administratives à travers une dématérialisation de celles-ci.

Dans cette même dynamique transformationnelle, ce département ministériel entend déployer ses services au niveau régional. « Le ministère de la Fonction publique est le seul département qui n’a pas de services dans les régions. Au-delà du service rendu nous allons nous orienter vers le service perçu qui va au-delà de la perception de la qualité du service public », a fait savoir Gallo BA. D’après le ministre, l’idée se fonde sur la performance et la qualité des ressources humaines.

La transformation du secteur public constitue un enjeu majeur compte tenu de toutes les mutations qui sont en cours au niveau de notre pays mais aussi des enjeux liés aux exigences fortes de nos concitoyens. Cette mission s’appuie également sur le soutien du financement de partenaires internationaux à l’instar de l’Allemagne à travers le GIZ.

« C’est une bonne nouvelle pour nous (Allemagne) que cette lettre de politique sectorielle soit validée. Nous, les partenaires internationaux avons besoin d’une stratégie du gouvernement pour pouvoir s’y aligner pour éviter la mauvaise allocation de fonds. L’Allemagne soutient, à travers le GIZ, les efforts du gouvernement du Sénégal en faveur de la réforme du secteur public. Et la bonne nouvelle est que les contrats sont déjà signés et la mise en œuvre déjà entamée avec des aspects particuliers comme la digitalisation », a avancé Soenke Siemon, ambassadeur de la République fédérale de l’Allemagne.