Le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, et le président de l’Association des professionnels des banques et établissements financiers du Sénégal (APBEF-S), Mamadou Bocar Sy, ont signé une convention-cadre relative aux prêts DMC, qui sont octroyés aux agents de l’Etat, a constaté l’APS, vendredi, à Dakar. 

‘’L’octroi de ces prêts sans intérêt est l’une des plus anciennes politiques sociales de l’Etat du Sénégal, instaurée par [un] décret (…) du 27 février 1964 pour faciliter à ses agents l’accès au logement’’, a expliqué M. Diallo lors de la signature de la convention-cadre. Il a rappelé que le cadre réglementaire régissant ce décret a connu plusieurs modifications. 

Abdoulaye Daouda Diallo a cité celle de 2006, qui avait permis l’augmentation du montant du prêt passé de deux à cinq millions de francs CFA, et la prolongation du délai maximal de remboursement, de cinq à sept ans. Une autre modification a eu lieu en 2009, celle qui autorise l’octroi de prêts sans intérêt aux contractuels de l’enseignement général et technique, a également rappelé M. Diallo. 

‘’Ils (les prêts DMC) ont également connu beaucoup de succès, avec une forte augmentation du nombre de demandes. Toutefois, pour des raisons budgétaires, l’arbitrage n’a pas été favorable à la satisfaction des demandes. Il s’en est suivi une accumulation des dossiers des prêts DMC en instance au nombre de 38.000, pour un montant global de 152 milliards de francs CFA’’, a-t-il déclaré. Le ministre des Finances et du Budget explique que la signature de la convention-cadre traduit la volonté du président de la République, Macky Sall, d’assurer une ‘’amélioration continue des conditions de vie des citoyens en général, et des agents de l’Etat en particulier’’. 

LIRE AUSSI  Le Ministère des Finances recrute un Responsable bases de données et Système

Selon Abdoulaye Daouda Diallo, des discussions ont été entamées avec les banques partenaires, afin de relancer les prêts au logement pour les enseignants, après la signature de protocoles d’accord en 2018, pour les enseignants et les autres agents de l’Etat.

 Le ministre des Finances et du Budget a expliqué que l’objectif de cette externalisation est de résoudre, sur une période de quatre ans, le stock des demandes en instance au 31 décembre 2020.  Pour ces prêts, a-t-il précisé, l’Etat du Sénégal paie les intérêts aux banques partenaires, ce qui va revenir à un taux zéro pour l’agent sollicitant un crédit. Le président de l’APBF-S, Mamadou Bocar Sy, estime que ce dispositif est innovant et généreux. Le système de bonification, qui rend le taux d’intérêt très bas, permet au fonctionnaire d’avoir un prêt sans frais de dossier, selon M. Sy.  ‘’Je demande aux fonctionnaires de profiter du programme de construction de 100.000 logements pour être définitivement à l’abri du besoin d’un toit’’, a dit M. Sy. 

Selon le président de l’APBF-S et directeur général de la Banque de l’habitat du Sénégal, pour un logement subventionné, d’une valeur de 12 millions de francs CFA, chaque agent bénéficiaire de ce programme social n’aura à ‘’emprunter que 7 millions pour être propriétaire’’. Il peut bénéficier d’‘’un prêt DMC sans intérêt de 5 millions’’ de francs CFA.

LIRE AUSSI  Le Ministère des Finances recrute un Responsable bases de données et Système

Il faudra néanmoins que le prêt soit utilisé à cette fin, a précisé M. Sy. Il a suggéré aux fonctionnaires d’utiliser ce prêt exclusivement pour l’accès au logement et a invité les dirigeants des banques à maintenir la mobilisation pour la réussite du programme social, ‘’en s’alignant sur les conditions de la convention-cadre’’.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet