dimanche, août 14, 2022

Côte d’Ivoire- GE organise l’événement « Girls in STEM » visant à favoriser la diversité des genres dans les sciences et à développer les carrières des femmes

0 commentaire

GE et Junior Achievement Ivory Coast ont organisé un événement « Girls in STEM » destiné à une centaine de collégiennes et de lycéennes, pour les informer sur les carrières dans le domaine des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM, pour Science, Technology, Engineering and Mathematics); cet atelier a été mis en place dans le cadre de l’engagement de GE Gas Power en faveur de l’inclusion et de la diversité, avec pour objectif d’inspirer la génération à venir de femmes ingénieures et chercheuses.

GE (NYSE: GE) et Junior Achievement Ivory Coast ont organisé un événement « Girls in STEM » destiné à une centaine de collégiennes et de lycéennes, pour les informer sur les carrières dans le domaine des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM, pour Science, Technology, Engineering, and Mathematics). L’objectif était de faire naître des vocations chez ces jeunes filles et de les encourager à envisager une carrière scientifique.  Le programme Girls in STEM a été conçu pour changer la manière dont les carrières scientifiques sont perçues et pour développer la présence des femmes dans ce domaine.

Dans le cadre de cet événement, différentes sessions d’information, de mentorat et d’échange sur les carrières scientifiques ont été animées par des personnalités reconnues dans le domaine scientifique en Côte d’Ivoire. Des visites ont également été organisées sur des sites en rapport avec le sujet du programme, par exemple la centrale électrique Azito à Yopougon, le Centre de simulation GE à Bingerville et la centrale électrique CIPREL à Vridi.

Selon la Banque mondiale et le Global Gender Gap Index 2020 (Rapport mondial sur l’écart entre les femmes et les hommes) du World Economic Forum (WEF), les femmes sont moins nombreuses que les hommes à décrocher un diplôme scientifiques dans la plupart des pays. Si des efforts ont été déployés pour développer la participation des femmes dans de nombreuses disciplines, elles sont toujours minoritaires dans les carrières scientifiques, ce qui, d’après les experts, constitue un frein à la résolution des problèmes de développement complexes auxquels le continent africain fait face. En effet, il a été démontré qu’une participation accrue des femmes dans le monde professionnel est un facteur important de développement et de croissance économique pour un pays. Des recherches ont révélé un lien significatif entre la croissance du PIB d’un pays et le taux d’activité professionnelle des femmes.

« Pour favoriser l’inclusion économique et réduire les écarts entre les hommes et les femmes, les entreprises, les écoles, ainsi que les institutions et les agences gouvernementales concernées, doivent lancer de nouveaux programmes et accélérer les efforts en cours pour attirer davantage de femmes vers les carrières scientifiques. Ces efforts doivent être menés de manière précoce, par exemple en encourageant les jeunes filles à choisir des matières scientifiques à l’école et à envisager de poursuivre leurs études supérieures dans ce domaine. Notre objectif est d’encourager et de promouvoir la nouvelle génération de femmes ingénieures et chercheuses, qui contribueront à transformer l’Afrique. », a déclaré Elisee Sezan, PDG de la division Gas Power de GE en Afrique subsaharienne.

Ce programme a été mis en place dans le cadre de l’engagement de GE Gas Power en matière d’inclusion et de diversité. Parmi les activités proposées, les jeunes filles ont pu visiter la centrale électrique Azito à Yopougon, le Centre de simulation GE à Bingerville et la centrale électrique CIPREL à Vridi. Ces visites ont été conçues pour leur offrir une expérience immersive et inspirante sur les carrières scientifiques qui peuvent exister.

Muriel Banny M’Bow, présidente du conseil d’administration de Junior Achievement en Côte d’Ivoire, a déclaré : « Nous sommes ravis de travailler en partenariat avec GE Gas Power pour cet événement Girls in STEM, qui s’inscrit parfaitement dans notre mission visant à préparer les professionnels de demain en accompagnant les étudiants dans le choix de leurs futures carrières. Réduire les inégalités hommes-femmes dans les carrières scientifiques en encourageant les jeunes filles et les femmes à s’orienter vers ces domaines est un élément fondamental pour favoriser l’innovation. »

GE fait figure d’acteur historique et de pionnier dans le secteur de l’énergie en Côte d’Ivoire et collabore depuis longtemps avec diverses institutions pour former de futurs ingénieurs et promouvoir la place de la femme dans le domaine de la technologie. Forts de 125 années de leadership en matière d’innovation et de développement de solutions contribuant à construire un monde meilleur, nous sommes idéalement positionnés pour favoriser la diversité dans le monde professionnel de demain, grâce à notre présence mondiale et à notre implication au sein des communautés locales. Dans ce contexte, la Fondation GE a récemment annoncé le programme Next Engineers , une initiative mondiale axée sur la préparation aux études supérieures, visant à accroître la diversité dans le domaine de l’ingénierie. La Fondation s’est engagée à investir jusqu’à 2,5 millions de dollars à Johannesburg, en Afrique du Sud, sur les cinq prochaines années.