samedi, août 13, 2022

Baccalauréat 2022: 150.925 candidats vont prendre part aux examens

0 commentaire
Le directeur de l’Office du baccalauréat, le professeur Sossé Ndiaye, a assuré mardi, que “tout est au point”, concernant l’organisation du baccalauréat général prévu le 14 juillet prochain.
“On est dans la dernière phase et tout est au point. Pour le baccalauréat technique d’ailleurs, on est dans la phase d’organisation pratique sur le terrain de l’examen. Et pour le baccalauréat général, on y sera dans deux semaines’’, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse sur l’organisation du baccalauréat.
Selon le professeur Sossé Ndiaye, il ne reste plus que “la mise en place des sujets qui est presque bouclée”.
Au total, “150.925 candidats vont prendre part à ces examens parmi lesquels 3.252 qui sont en train de composer pour le baccalauréat technique, les autres vont composer dans deux semaines pour le baccalauréat général’’, a-t-il fait savoir.
Selon lui, il est également prévu, une prise en charge spécifique à chaque type d’handicap, même les plus lourds.
“Il y’en a même qui vont venir ici à l’Office du bac et qui seront pris en charge. Il y’en a même qui ne peuvent pas écrire que nous prenons en charge d’une certaine manière. Maintenant, les non-voyants, on les regroupe à Thiès, au Lycée Malick Sy, parce qu’il y’a une transcription en braille qui doit être faite”, a-t-il précisé.
Quant aux candidats malades, a signalé le directeur de l’Office du baccalauréat, “ils peuvent, après évaluation, postuler pour une session de remplacement’’.
Revenant sur l’organisation du baccalauréat général, il a renseigné que 9000 enseignants vont être affectés pour aller corriger les copies des élèves.
“Les convocations sont parties sur le terrain. (…) nous gérons parce qu’il y’en a qui seront indisponibles pour une raison pour une autre, il faut les remplacer. On le fait tout au long du processus”, a-t-il expliqué.
Pour les présidents de jury, “nous avons fait leur formation depuis le mois de mai. On est dans la phase d’affectation. Et sur les 400, on a fini d’affecter 300 et quelques. Donc, on va bientôt boucler cette phase et, il restera maintenant la mise en route des présidents de jury”, selon Sossé Ndiaye.
S’agissant des surveillants, a-t-il fait savoir, “les inspecteurs d’académie qui en rapport avec les inspecteurs au niveau délocalisé, vont gérer ce volet avec les chefs d’établissements où on organise l’examen”.
Il a par ailleurs rappelé que “les autres formes de tricherie quelles qu’elles soient, qui sont bannies et réprimées au même titre que le port du téléphone assimilé à une tentative de fraude”.
A ce propos, a-t-il martelé, “l’élève qui en est porteur de téléphone sera exclu du centre d’office et traduit en conseil de discipline”.