samedi, août 13, 2022

Ballabougou- L’agropole ouest va créer 11.000 emplois et générer un chiffre d’affaires annuel de 17 milliards

0 commentaire

Ballabougou, dans la commune de Nguéniène, a reçu ce jeudi, le ministre ministre du Développement industriel et des Petites et Moyennes industries, Moustapha Diop, qui a procédé au lancement des travaux l’agropole ouest.

Le projet, prévu sur une superficie de 1.160 hectares, dans la zone de Sandiara (Mbour, ouest), doit permettre la création de 11.000 emplois et générer un chiffre d’affaires annuel de 17 milliards de francs CFA.

Initialement prévue pour être présidée par le chef de l’Etat, Macky Sall, la cérémonie officielle de lancement des travaux de l’agropole ouest s’est finalement déroulée sous la présidence du ministre du Développement industriel et des Petites et Moyennes industries, Moustapha Diop.

Mis en œuvre par le gouvernement sénégalais, le Projet de zone de transformation agro-industrielle (PZTA) ou projet des agropoles s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation du Plan Sénégal émergent (PSE).

Selon le ministère du Développement industriel et des Petites et Moyennes entreprises, il va “contribuer fortement” à l’amélioration du bien-être des populations, surtout celles vivant en milieu rural.

L’agropole constitue un pôle moderne de développement où les acteurs sont mis en réseau et bénéficient d’appui en termes d’aide à la production, mais aussi d’accès au foncier et aux marchés.

Dans le cadre du PZTA, il est prévu cinq agropoles “intégrées et compétitives” qui seront implantés sur l’étendue du territoire national, pour couvrir les zones nord, sud, est, ouest et centre.

D’après nos confrères de l’APS, ce projet cherche à asseoir les conditions d’un développement durable de l’agro-industrie, un secteur qui offre d’importantes opportunités d’emplois, particulièrement pour les femmes et les jeunes, explique un document remis à la presse.

L’agropole ouest polarise les communes de Malicounda, Nguéniène et Sandiara et vise à développer des emplois directs dans les secteurs agricoles et agro-industriel.

L’objectif consiste à améliorer les conditions de vie des populations de la zone, mais aussi à augmenter la productivité et la transformation des produits agricoles grâce à des services d’appui à la production et aux activités post-récoles.

L’agropole va aussi permettre de renforcer l’industrialisation du Sénégal à travers les chaînes de valeur agricoles, grâce à la mise à disposition d’infrastructures durables et d’équipements d’exploitation, précise le ministère du Développement industriel et des Petites et Moyennes industries.

Avec une telle réalisation, il est prévu une augmentation significative des revenus des populations des trois communes, un développement de l’entrepreneuriat et de l’innovation dans les filières lait, avicole et de l’élevage ovin, mais également l’acquisition de compétences agricoles modernes par les communautés locales, dont les jeunes et les femmes.

Dans la structure de l’agropole, il est prévu la réalisation de trois centres de développement et de formation agricoles, six zones agricoles destinées au secteur privé, un centre agro-industriel (CAI), en plus d’un terrain qui sera alloué aux éleveurs de bovins nomades.

Sous la tutelle du ministère du Développement industriel et des Petites et Moyennes industries, et en collaboration avec l’entente intercommunale Malicounda-Nguéniène-Sandiara, l’agropole ouest est développé et mis en œuvre par Agricultiva, une filiale du groupe Mitrelli.

 

Avec APS