mardi, février 7, 2023

Consommer local : Abdou Karim Fofana insiste sur la valorisation du made in Sénégal

0 commentaire

Le ministre du Commerce, de la Consommation et des PME Abdou Karim Fofana a présidé, ce jeudi 05 janvier 2023, la cérémonie officielle de la deuxième édition  du mois du Consommer local. La rencontre a vu la participation d’autorités étatiques et des acteurs locaux. La tutelle a insisté sur la dynamique de promotion et de revalorisation des produits locaux à l’intérieur du pays comme à l’étranger.      

« Le Sénégal doit consommer ce qu’il produit et produire ce qu’il consomme », c’est dans cette vision du Chef de l’Etat que s’inscrit la deuxième édition du Mois du consommer local qui va se tenir jusqu’au 13 janvier 2023 au CICES.  S’investir dans la promotion du made in Sénégal devient ainsi une nécessité. « Il faut adopter, sans plus attendre, la mentalité du produire et consommer sénégalais. Cela passe par encourager la jeunesse à entreprendre. Les artisans doivent produire en qualité et en quantité. Les startups doivent  produire des services favorisant la transformation et le développement de notre économie », a expliqué Abdou Karim Fofana.

Pour cette édition le thème est : « la promotion du consommer local, un levier d’accroissement des investissements productifs, de développement et d’intégrations régionales ». Une thématique qui répond aux exigences de l’heure. Cette nouvelle dynamique des autorités passe par un engagement et accompagnement du savoir-faire sénégalais. : « Réussir à faire de cette nouvelle approche une réalité, équivaudra à absorber les dynamiques endogènes de développement de l’économie locale, pour davantage encourager la jeunesse à entreprendre, PME et PMI à produire plus en qualité et en quantité suffisante ».

Promouvoir le consommer local suppose nécessairement la mise en place d’un partenariat dynamique entre l’Etat et les acteurs du consommer qui doivent assurément être réhabilités et replacés au centre du dispositif. Selon le ministre, on est passé du slogan à la réalité. La tutelle indique que la commande publique est, en grande partie, exécutée par des locaux.

« Cette politique doit être l’affaire de tous. 67% de la commande publique sont exécutés par des entreprises locales. Donc, nous sommes maîtres de chez nous, 60% du mobilier national est capté par des entreprises locales. En 2021, nous sommes à 64% et la somme de 1,4 milliard FCFA décaissée par la Direction du matériel et du transit administratif (DMTA). Les artisans fabriquent les tenues scolaires pour les élèves de leurs localités. C’est une bonne initiative de l’Etat. Le consommer local, c’est une question de conviction », a déclaré Abdou Karim Fofana.

Cette année, Dr Thianar Ndoye a été choisi comme parrain. Père du consommer local, il fut un ancien directeur du Bureau de l’alimentation et de la nutrition (Banas). Dr Thianar Ndoye a contribué à la création de l’Office de recherche sur l’alimentation et la nutrition appliquée (Orana) et de l’Institution de technologie alimentaire (ITA) du Sénégal. Ce médecin militaire a été un fervent promoteur des normes alimentaires africaines.