mardi, février 7, 2023

Cours des comptes: comment le FMI a obligé Macky Sall à publier le rapport

0 commentaire

Le scandale sur la gestion des fonds du Forces Covid-19 est loin de connaître son épilogue. Malgré l’accident du week-end dernier avec son lot de morts et de blessés- cela na pas empêché l’évocation des voleurs de la République.

En effet, si le rapport a été oublié c’est en grande partie dû à la forte pression exercée par les Partenaires techniques et financiers (PTF) sur les pouvoirs publics, et le Fonds monétaire international (Fmi) en chef de file par commencer.
Si le Sénégal a décroché un décaissement d’une tranche de 133 milliards Cfa après la satisfaction de l’autre exigence du Fonds sur la vérité des prix, la réduction des subventions sur le carburant et l’électricité, le gouvernement ne va pas échapper à l’épreuve de vérité de la reddition obligatoire de comptes.
Car cet argent est aussi celui des Ptf qui nous sont venus à la rescousse en plein Covid, au moment où l’État du Sénégal avait un besoin crucial d’argent frais du Fmi.

Par ailleurs, c’est au mois de mai 2022 que le chef de l’État a recu le rapport de la Cour des comptes portant sur la gestion du fonds Force covid-19. Un fonds alimenté à hauteur de 750 milliards environ par diverses contributions dont celles des partenaires techniques et financiers (anciennement appelés bailleurs de fonds), parmi lesquels celui qui a le plus craché au bassinet était le Fonds monétaire international qui avait d’abord mis à la disposition du Sénégal la totalité de ses Droits de tirage spéciaux (Dts) avant de lui accorder des financements supplémentaires.

Après avoir rechigné, et devant la détermination du Fmi à ne débloquer l’argent qu’après satisfaction de ses exigences, l’État qui ne pouvait supporter le bras de fer avec la puissante institution de Bretton Woods, a cédé sur les deux tableaux.
Ces derniers jours, le Représentant résident du Fmi au Sénégal a rencontré la presse pour parler du rapport de la Cour des comptes.
Selon lui, la publication du document sur la gestion du Fonds force Covid-19 est un bel exercice de transparence. Il a également révélé que le ministre de la Justice a assuré au Fmi que les informations judiciaires recommandées par les auditeurs de la Cour des comptes ont été transmises au procureur de la République, pour une suite judiciaire.

Social Net Lin avec le Journal LA TRIBUNE