lundi, juillet 22, 2024

Le FONGIP célèbre ses 10 ans dans l’écosystème financier sénégalais

0 commentaire

Le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP) célèbre cette année une décennie dans sa mission d’unique instrument public de garantie, mis en place par Son Excellence Macky Sall, Président de la République, pour compléter l’écosystème financier sénégalais.

Le 13 mai 2023, à l’occasion de la date marquant officiellement les 10 ans, Mme l’Administrateur Général Thérèse Faye Diouf a convié le personnel autour d’un dîner, rehaussé par la présence de son prédécesseur le ministre Doudou KA.

Mme l’AG a donné une idée des intéressantes perspectives dans les mécanismes de l’institution, après avoir dressé le bilan réalisé sur dix ans. Il s’agit de 25.480.584.496 FCFA de garantie accordée permettant de mobiliser 81.160.946.412 FCFA de financements, pour créer et consolider plus de 90.000 emplois.

Le président Macky Sall a créé le FONGIP en 2013, c’était pour combler le manquement concertant la garantie dans l’écosystème de la finance au Sénégal, a fait savoir Thérèse Faye Diouf. L’administrateur général explique que c’est dans ce cadre que le Fonds de garantie des investissements prioritaires a été créé pour booster l’économie sénégalaise à travers les PME.

« Depuis plus d’un an, nous avons une stratégie visant à toucher le maximum des gens du secteur informel à travers la garantie du portefeuille. Ce qui leur permet de développer leurs activités en même temps de se sortir de l’informel. »

Pour le doyen Abesse Sow, ancien de la structure, à force de persévérance, de sérieux… le FONGIP est en train d’atteindre les objectifs qui ont été au cœur de sa création. C’est un FONGIP qui réalise des résultats à travers des lignes de crédits nouvelles pour plusieurs secteurs.

« L’État du Sénégal a fait confiance au FONGIP en lui confiant la gestion d’un mécanisme très important qui celui du programme de résilience économique et sociale. Un programme qui a inspiré beaucoup pays. Ce succès a permis d’avoir la confiance aussi des bailleurs de fonds », rappelle Abdoulaye Diasse, Sécretaire général du FONGIP.

Pour le ministre Doudou Ka, le FONGIP est allé au- delà de ses objectifs qui lui ont été fixés.