Mansour Kama, président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES), est décédé ce dimanche à Dakar, des suites d’une longue maladie, ont rapporté plusieurs médias.

Membre influent du patronat sénégalais, Kama a notamment été président du Conseil d’administration de la Sénégalaise des eaux (SDE), l’ancienne société en charge de la distribution de l’eau dans les zones urbaines du pays.

Les réactions ont afflué à l’annonce du décès de l’homme d’affaires. Sur les ondes de la RFM (privée), Samba Sy, ministre du Travail, du Dialogue Social, des Organisations Professionnelles et des Relations avec les Institutions, a regrette la perte d’un homme affable, sobre et toujours attaché au consensus.

Il ainsi salué la mémoire d’un homme véridique et d’un patriote ayant eu à prendre des positions courageuses. Faisant notamment allusion à la participation de Mansour Kama aux assises dites nationales.

Des rencontres organisées à partir de 2008 par des acteurs politiques, de la société civile et divers acteurs de différents secteurs pour réfléchir et trouver des solutions pour le développement du pays.

Cheikh Diop, leader de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal Forces du changement (CNTS-FC), a évoqué la perte d’un partenaire social qui était engagé dans la mise en avant de la préférence nationale et le combat contre le capitalisme à outrance.

Serigne Mbaye Thiam, ministre en charge de l’Eau et de l’Assainissement, s’est souvenu de l’importance des actions menées par le défunt à la tête de la Fondation du secteur privé pour l’éducation.

Par APS

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet