Le nouveau recteur de l’Université du Sine-Saloum El Hadji Ibrahima Niass a pris fonction hier. Le Pr Ndèye Coumba Kane Touré a promis de faire de l’Ussein une université d’excellence.

Amadou Tidjane Guiro, recteur de l’Université El Hadji Ibrahima Niass, a fait ses adieux hier. Le nouveau recteur, Ndèye Coumba Kane Touré, a été officiellement installé hier. La cérémonie de passation de service, présidée par Amadou Abdoul Sow, directeur de l’Enseignement supérieur, a eu lieu au campus de l’Ussein, à Sing-Sing, en présence des autorités administratives et de diverses personnalités.

Ndèye Coumba Touré, professeur titulaire des universités, spécialisée en bactériologie-virologie, a salué les jalons posés par le Pr Amadou Tidiane Guiro qui a permis le démarrage des cours. «Il nous revient donc, avec détermination, de consolider les acquis appréciables de l’université et d’emprunter la voie de l’innovation et du changement pour la porter résolument et de façon continue vers l’excellence, afin d’accroître son rayonnement sur l’échelle nationale, africaine et internationale. Tout ceci selon une approche participative et inclusive », a soutenu Ndèye Coumba Kane pour qui le leader éclairé de son prédécesseur sera une source formidable d’inspiration. « Nous sommes déterminées à asseoir une réputation d’excellence de l’université, tant sur le plan de la recherche qu’au niveau de l’enseignement. Nous sommes déterminées à enrichir l’expérience des étudiantes et des étudiants, de même que celle des employés et des partenaires. Et nous sommes déterminées à soutenir l’engagement de notre communauté en participant activement à la conception de solutions afin de faire face individuellement et collectivement aux enjeux sociétaux qui nous interpellent », a-t-elle dit.

Lire aussi: L’enseignement en ligne, une violation flagrante du principe d’égalité des chances

A en croire le nouveau recteur, l’Ussein sera ce creuset d’excellence qui contribuera de façon décisive à la formation de citoyens responsables et aptes à faire face aux défis multiples dans une société complexe. « L’éducation constitue le socle de toute société en quête de prospérité et de richesse, pas seulement dans les acceptions économiques et financières mais aussi dans la prise en compte des aspects liés à l’humanisme, à la justice, à la vérité, à l’équité et à toutes les facettes de la dignité humaine, sans oublier la créativité et l’ouverture sur l’avenir. L’université est une porteuse privilégiée de cette vision globale qui invite à jeter un regard neuf sur sa mission d’enseignement, de recherche et de service à la communauté. Les libertés et les responsabilités de l’université et des membres de la communauté doivent s’exercer dans le but collectif de réaliser cette mission avec succès », a déclaré Ndèye Coumba Kane Touré.

Sur ce postulat, dit-elle, l’Ussein intégrera l’offre de formation continue à ses étudiants dans son dispositif. «Notre savoir-faire en la matière s’appuiera sur l’intelligence collective», indique le nouveau recteur.

Avec L’AS

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet