A en croire une note signée par le directeur de la solde, le Ministre des Finances et du Budget a donné l’instruction à ses services compétents après exploitation des résultats des travaux issus du comité mis en place à cet effet, de trouver des solutions plus supportables sur le plan social pour le paiement de l’impôt relatif aux revenus exceptionnels de tous les agents de l’Etat. Sauf que pour le Secrétaire Général du SAEMSS, ce communiqué est prématuré et n’a aucunement une utilité vu le niveau des discussions enclenchées entre la Direction de la Solde et les impôts et domaines.

Pour bon nombre d’enseignants, il y a une surimposition des rappels de salaire. Une question qui envenime avec tant d’autres les relations entre le gouvernement et les enseignants notamment le groupe des 7 syndicats les plus représentatifs.

Ainsi, pour régler cette problématique, le Ministre des Finances et du Budget a mis en place un comité présidé par l’Inspection générale des finances regroupant les Impôts et Domaines, la Solde et le Trésor. C’est pour cela, après exploitation des résultats des travaux du comité et de ses recommandations, Abdoulaye Douada Diallo a donné l’instruction à ses services compétents afin de trouver des solutions supportables sur le plan social pour le paiement de l’impôt relatif aux revenus exceptionnels de tous les agents de l’Etat en attendant de revoir éventuellement les dispositions du code général des impôts.

LIRE AUSSI  Maroc Telecom atteint plus de 73 millions de clients

Toutefois, ce communiqué laisse certains enseignants perplexes sur la sincérité des autorités. Pour sa part, joint au téléphone par L’AS, le Secrétaire général Syndicat Autonome des Enseignants du Moyens et Secondaire du Sénégal a déclaré que c’est uniquement une note qu’il a reçue du directeur de la Solde.

Lire aussi: Comment s’inscrire en ligne sur e- solde?

Par contre, renseigne Saourou Sène, il a été informé par le Directeur de la Solde suite à une instruction qu’ils ont reçue des autorités pour se réunir et ensuite faire des propositions et de les partager avec le G7. « Ce n’est qu’après ce partage prévu le mardi qu’ils vont convoquer les responsables des G7 afin de partager avec eux les propositions. Du moment que ce processus est enclenché et qu’il n’est pas encore terminé, je ne sais pas pourquoi on devrait sortir une telle information», affirme-t-il. D’ailleurs, dit-il, c’était comme si on voulait calmer les ardeurs. Pour lui, il fallait attendre de voir le résultat de la rencontre entre la direction de la Solde et les impôts et domaines et la proposition qui sera faite.

LIRE AUSSI  Nigéria: Kobo360, un nouveau modèle de gestion à la Uber dans le transport de marchandises

A cet effet, commente-t-il, pour le moment je ne peux pas présager de ce que cette proposition va ressembler. Car, soutient-il, il se peut qu’ils nous fassent une proposition qui ne nous satisfait pas. Enfin, conclut-il, pour moi ce communiqué est prématuré et n’apporte rien de nouveau. «Et puis, cette information lancée comme ça, je ne vois aucunement son utilité. Je me demande même quel objectif visé à travers cette information donnée avant l’heure. Parce qu’il faut d’abord aller dans cette réunion et enfin sortir pour communiquer sur les résultats» a-t-il laissé entendre au bout du fil.

Avec L’AS

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet