L’Étape Finale du « Tour de France de l’entrepreneuriat des diasporas et de la diversité » du Conseil présidentiel pour l’Afrique s’est tenue à Paris, le 5 février.

Le président Emmanuel Macron s’est adressé aux participants dans un message vidéo pour dire l’engagement du gouvernement en faveur de la jeunesse issue des diasporas, « un atout unique qu’il faut valoriser ». L’événement a clôturé un cycle de débats qui a permis d’identifier les besoins, les attentes et les enjeux des diasporas africaines en France, en mettant en évidence les freins et obstacles qui peuvent ralentir leur envie d’entreprendre. Le CPA et ses partenaires ont présenté sept solutions qui visent à libérer le potentiel entrepreneurial des Français issus des diasporas africaines.

« Pendant trop longtemps, la France s’est privée du talent de ses diasporas. Je suis convaincu que les destins de la France et du continent africain sont intimement liés. Les diasporas sont des atouts uniques qu’il faut valoriser. Le Tour de France engagé par le Conseil présidentiel pour l’Afrique a rencontré un véritable succès, qui témoigne de l’importance des sujets évoqués. Le CPA et ses partenaires, l’Agence Française de Développement, BPI France, Expertise France et Business France, ont inventé des dispositifs innovants d’accompagnement pour être au rendez-vous des jeunesses française et africaine. Meet Africa, pour les jeunes entrepreneurs, Pass Africa, pour les entrepreneurs plus matures, Talents en commun, pour les experts de l’action publique, sont des dispositifs inédits qui ont vocation à renforcer le lien humain entre la France et l’Afrique. Je suis convaincu que le renouvellement de la relation entre le continent africain et la France passe par les projets et trajectoires qui ont été présentés tout le long de ce tour de France du CPA ». C’est par ces mots adressés aux participants que le Président Emmanuel Macron a clos l’Étape Finale du cycle de conférences sur l’entrepreneuriat organisé par le Conseil présidentiel pour l’Afrique.

Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, avait ouvert les discussions en déclarant : « La dynamique entrepreneuriale impulsée par les diasporas africaines en France porte en elle les germes d’une relation renouvelée entre les deux espaces. Ces diasporas tissent un fil qui nous relie les uns aux autres, et l’engagement de leurs membres crée les bases d’un narratif nouveau entre l’Afrique et la France, fondé sur l’écoute, le dialogue, le respect, et une meilleure connaissance mutuelle. Les entrepreneurs issus de nos diasporas sont une chance, et leur dynamisme porte des enjeux de réussite et d’émancipation ». La ministre a également annoncé la mise en place d’une grande consultation citoyenne sur les discriminations et le lancement d’un index de la diversité en entreprises, pour « réconcilier l’idéal républicain avec la diversité de la société française devenue plurielle ».

Son homologue Franck Riester, ministre délégué en charge du Commerce extérieur et de l’Attractivité, qui lui a succédé à la tribune, a déclaré : « La France doit renouveler ses relations avec l’Afrique pour saisir les opportunités qui s’offrent dans les deux espaces. Nous devons présenter à nos PME l’Afrique comme une destination à l’export, et par là-même renforcer le dialogue entre acteurs économiques français et africains. Enfin, il faut que les entrepreneurs français issus des diasporas sachent que les acteurs et organismes gouvernementaux – Business France, Expertise France, l’AFD – sont à leurs côtés pour les accompagner, les soutenir et les épauler dans leurs projets. Ces derniers doivent avoir confiance en eux et en la richesse qu’ils représentent pour la France ».

Fruit d’un travail entamé en septembre 2020, les solutions pour accélérer l’entrepreneuriat des diasporas ont été présentées au cours de trois panels : un premier consacré à l’accompagnement et au financement des projets, un deuxième dédié à l’accès à l’information, et un troisième relatif à la question de la mobilité des talents entre l’Afrique et la France. Pedro Novo, Directeur exécutif Export à BPI France, a détaillé les solutions pour mieux accompagner et mieux financer les projets des entrepreneurs issus des diasporas : le PASS Africa et la Communauté PASS Africa. « La force des solutions issues de ce Tour de France émane de leur complémentarité. Nous nous devions de mettre en place pour les entrepreneurs un parcours qui correspond aux réalités de demain et leur permet de développer avec succès leurs projets entre l’Afrique et la France », a-t-il expliqué.

LIRE AUSSI  Liberté d'expression: Macron lapidé par les médias américains

« Avec son Tour de France, le CPA s’est appliqué à réaliser un diagnostic poussé sur la situation des français issus de la diaspora. Cette fine analyse lui a permis de proposer des solutions ancrées dans la réalité, qui ont été abondamment débattues. Les entrepreneurs doivent maintenant se saisir de ces propositions pour oser rêver. Ils doivent croire en eux, en leur talent, et laisser exploser leur potentiel », a ajouté Bourry Ndao, membre du CPA.

Étienne Giros, président délégué du CIAN, a plaidé pour un meilleur soutien et accompagnement des entrepreneurs de la diaspora : « Les solutions proposées par le CPA et ses partenaires vont dans le bon sens. Une connaissance fine du marché est aussi indispensable qu’un business plan solide, surtout pour les entreprises qui opèrent entre la France et l’Afrique. Les entrepreneurs des diasporas doivent être soutenus et accompagnés au quotidien ».  Rima Le Coguic, Directrice Afrique à l’Agence Française de Développement, a poursuivi : « Pour renouveler les relations économiques entre l’Afrique et la France, il faut encourager les mobilités. Les entrepreneurs des diasporas ont une valeur ajoutée : leur fine connaissance des deux rives de la Méditerranée, qui leur permet de s’inspirer des solutions françaises et de les adapter en Afrique ».

Papa Amadou Sarr, ministre délégué à la Présidence du Sénégal, en charge de l’Entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes, a déclaré : « L’Afrique est l’une des régions du monde qui croît le plus, et qui fait preuve d’une admirable résilience en ces temps de crise liée à la Covid-19. Le risque qui est associé au continent est exagéré : il faut avoir confiance en l’Afrique ! Qui de mieux que les diasporas pour se charger de cette mission, et investir dans leurs pays d’origine ? ».

Le travail du CPA a mis en évidence un déficit d’identification à des « rôles modèles », c’est-à-dire des profils, issus des diasporas, dont le parcours de réussite rendrait désirable l’aventure entrepreneuriale. Olivier Laouchez, fondateur de TRACE TV, et Moussa Camara, président de l’association Les Déterminés, ont débattu de ces questions ensemble. « Les exemples inspirants présentés aux jeunes issus des diasporas viennent trop souvent du sport ou de la musique. Les réussites économiques sont très peu valorisées. Or, cette jeunesse a besoin de se référer à des modèles proches de ses réalités. Chacun de nous a une part de responsabilité dans ce combat : nous devons ouvrir aux futures générations de nouvelles portes, et contribuer à ce que la réussite devienne la norme », a déclaré Moussa Camara. Au-delà des rôles modèles, le programme Entrepreneuriat pour tous, qui bénéficie aux quartiers prioritaires de la politique de la ville, doit précisément permettre d’offrir un meilleur accompagnement afin d’y stimuler l’entrepreneuriat.

LIRE AUSSI  Les solutions CPA pour accélérer l'entrepreneuriat des diasporas

Wilfrid Lauriano Do Rego, coordonnateur du Conseil présidentiel pour l’Afrique, a conclu : « Le message du Président Emmanuel Macron, ainsi que la présence des deux ministres Élisabeth Moreno et Frank Riester constituent le plus beau des encouragements. C’est le signe de la mobilisation du gouvernement pour les sujets et les solutions que nous avons portés, tous ensemble, au cours de ce Tour de France. Le combat pour accélérer l’entrepreneuriat des diasporas ne fait que commencer. Dès maintenant, notre regard se tourne vers Montpellier, où se tiendra, en juillet 2021, un Sommet Afrique France rénové, qui mettra à l’honneur la société civile, les entrepreneurs et la diaspora. Le CPA sera au rendez-vous, avec vous ! »

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet