Sur la carte des grands rendez-vous de la tech mondiale nous avions le Mobile Word Congress (MWC) de Barcelone, ces 23-25 février 2021 le monde vient de découvrir le MWC de Shanghai ! Toujours organisé par le GSMA, ce premier grand événement physique après près d’une année de crise sanitaire mondiale nous fait réaliser que le monde ne sera plus jamais le même.

Comme elle a révélé le potentiel du numérique pour maintenir l’activité humaine et économique en temps de confinement, et nous a permis une transformation numérique éclair dans des domaines aussi divers que la logistique, la formation en ligne ou encore la télémédecine. Une nouvelle phase de la mondialisation du village planétaire est en marche, elle est numérique.

Les technologies de cette deuxième vague sont en train de s’affiner et une large part se passe du côté de l’Asie ! Plus particulièrement de la Chine et le MWC Shanghai 2021 en a été l’illustration : plus de 200 exposants du monde entier (Huawei, Nokia, myFC et Shanghai Ratta Smart Technology) ont présenté les technologies de prochaine génération (5G, IoT, AI, Big Data et au-delà).

Le vice-président de Huawei, Ken Hu, a donné le ton sur le rôle crucial que joue la technologie qui « (…) consiste à créer la lumière de demain. Une fois que nous aurons maîtrisé la pandémie, nous devrons réfléchir sérieusement à la manière dont nous pouvons innover en vue d’améliorer la qualité de vie, de rendre les entreprises plus intelligentes et de créer un monde plus inclusif ». La Chine est entrée dans l’ère de la connectivité intelligente et le fait savoir

Le thème de cette année, « Connectivité intelligente », visait notamment à illustrer la puissance de réseaux 5G flexibles et à haut débit, de l’IoT, de l’IA et des mégadonnées afin d’explorer leur capacité à connecter le monde pour un avenir meilleur.

LIRE AUSSI  5G: le secret de Free pour damer le pion à ses concurrents

MWC Shanghai a donné vie à la connectivité intelligente avec une couverture en direct de 5G, permettant ainsi aux 20 000 visiteurs privilégiés de faire l’expérience de nouveaux services totalement immersifs dans les halls d’exposition.

Le rapport « Global Mobile Trends 2021 » du GSMA et les conférences nous apprennent que :

68% des smartphones utilisés en Chine sont 5G compatibles ;

800 000 sites 5G ont été déployés dans le monde, dont 720 000 en Chine ;

La Chine compte 4 opérateurs offrant des services 5G (China Mobile, China Telecom, China Unicom et China Broadcasting Network/CBN) ;

50% des 140 réseaux commerciaux 5G déployés dans 59 pays utilisent la technologie Huawei.

La Chine confirme son leadership sur la technologie 5G.

Shanghai, capitale de la 5G

Autour d’industries verticales (les ports, la logistique, les mines ou la santé), des réseaux autonomes (stand alone) permettent à Huawei d’implanter les open Lab « 5GtoB. Ce sont plus de 50 partenaires industriels qui ont rejoint cette approche pour constituer un véritable écosystème 5G pour l’incubation d’applications, le test de fonction ou encore la vérification des cas d’usages. Des centaines d’applications sont en train de voir le jour sur différents secteurs avec les « smart manufacturing », « smart healthcare », « smart education » qui constituent une véritable plateforme ouverte sur tout l’écosystème. D’après Ken Hu, vice-président de Huawei, le groupe a signé plus de 1 000 contrats pour des applications industrielles 5G dans plus de 20 secteurs.

Entre 2020 et 2023, la ville de Shanghai s’est engagée à investir USD 38.1 milliards dans des nouveaux projets d’infrastructure incluant 34 000 stations de base 5G, 100 000 chargeurs de voitures électriques et 100 usines de production. Ce sont dans ces lab que se préfigurent la croissance et l’innovation de demain.

LIRE AUSSI  CAN 2019 : Huawei va connecter l’Afrique avec la 5G

Au-delà du MWC, Shanghai est en train de devenir la capitale mondiale de la 5G.

Le continent africain peut opérer un développement en rupture

L’Afrique change à une vitesse fulgurante, avec trois quarts de sa population âgée de moins de 35 ans, le besoin en accès internet et l’usage de données numérique est en forte croissance. Il a été démontré que l’accès à internet permettait d’accroitre le PIB d’un pays. Et comme le rappelle Catherine Chen, VP et Directrice du Conseil d’Administration de Huawei, « la technologie numérique aidera les pays membres de l’ONU à atteindre leurs objectifs de développement durable. »

D’après le GSMA, encore 750 millions de personnes dans le monde n’ont toujours pas de couverture mobile et 3,5 milliards de personnes n’ont pas accès à Internet principalement en Afrique. Alors que l’accès à internet dans les zones urbaines s’est nettement amélioré, les zones rurales restent sans accès internet ni connectivité au réseau électrique.

En réponse à cette problématique aigue, des solutions déployées avec succès ont été présentées au MWCS illustrant l’intégration de plusieurs technologies (5G, IA etc) :

  • Energie verte, Fusion Solar : à son déploiement, cette solution de centrale photovoltaïque intelligente a permis de réduire de 148 millions de tonnes l’émission de CO2 dans plus de 60 pays dans le monde ;
  • Rural Star : illustré par le Ghana qui installe 2000 stations de base de la solution RuralStar dans les régions éloignées du pays. Cette mesure permettra à terme d’augmenter la couverture mobile au Ghana de 83 % à 95 % et de mettre en ligne pour la première fois des communautés auparavant non connectées ouvrant des perspectives de développement rural inenvisageables auparavant. La solution permet aussi de développer l’accès à l’électricité ouvrant ainsi l’accès à des services sociaux tels que l’éducation, la finance inclusive, la télémédecine.
LIRE AUSSI  Rapport : La réussite de la monétisation de la 5G dépendra de la manière dont les opérateurs télécoms s'adapteront à cette convergence

L’accès à la téléphonie mobile, puis à internet a permis au continent africain de se révéler au monde et d’adopter une approche disruptive du développement. À l’instar de celles qui l’ont précédée, la Quatrième révolution industrielle a le potentiel d’augmenter les revenus et d’améliorer la qualité de vie des populations à travers le monde.

La 5G et son écosystème constituent une nouvelle vague portée par l’innovation basée sur l’association des technologies présentées au MWC de Shanghai pour aller encore plus loin. La crise sanitaire nous rappelle que nous devons penser stratégiquement le nouveau monde qui se dessine pour façonner un futur digital qui ne déshumanise pas l’Homme et permet d’atteindre les objectifs de développement durable. Il faut désormais compter avec la Chine et l’Afrique se doit de ne pas rater ce nouveau tournant technologique.

Karim SY,
Fondateur du réseau d’innovation Jokkolabs
Membre du Conseil National du Numérique du Sénégal

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet