Le sommet Africarena pour l’Afrique de l’Ouest qui s’est tenu à Dakar a pris fin ce mercredi. Ainsi, cinq startups ont été distinguées dont deux sont du Sénégal.

Les primées sont classées selon différentes catégories. Ainsi, nous avons deux startups sénégalaises. Il s’agit d’Assuraf comme meilleur business model et de CoinAfrique en tant que meilleure startup en phase de croissance.

Les autres catégories sont composées de la meilleure SEED : Zensey (Côte d’Ivoire) ; de la meilleure Série A : Moja Ride (Côte d’Ivoire) et de l’entrepreneur le plus prometteur : Elohor Thomas, CEO de CodeLN (Nigéria).

Le Délégué Général à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes, a précisé que ces startups lauréates grâce à leurs efforts quotidiens pour développer des solutions adéquates afin de résoudre des problèmes de leurs communautés.

Délégué Général à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes M. Papa Amadou Sarr
M. Papa Amadou Sarr, Délégué Général à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes

Papa Amadou Sarr a confié que l’« Afrique de l’Ouest connaît une dynamique avec des investissements très encourageants au Nigeria et au Ghana (Flutterwave, Chipper Cash) et des opérations de sorties (paystack) ces dernières années. Cependant, il est clair que l’Afrique de l’Ouest a connu une croissance à deux vitesses avec une concentration de ces succès sur le marché anglophone. Néanmoins, de plus en plus de startups en Afrique francophone mènent des actions pionnières, à l’instar d’Afrikrea, LaFricaMobile, Paps, Yobante Express ou CoinAfrique. Ces deux marchés, malgré leur proximité géographique, échangent trop peu et ont beaucoup à apprendre l’un de l’autre, des efforts conjoints qui permettraient de maintenir la tendance actuelle de mise à l’échelle plus cohérente pour les startups ouest-africaines.»

LIRE AUSSI  La DER/FJ forme des greffiers et des agents de l’ANSD

Par conséquent, l’union au sein de la CEDEAO devrait être renforcée afin de dynamiser les liens entre les écosystème de startups de Lagos, Accra, Dakar et Abidjan.

Dès lors, le Sénégal peut être un pôle de référence pour l’innovation en Afrique grâce à sa position géographique, ses potentialités et ses multiples initiatives comme : le statut de la DER/FJ en tant que première entité gouvernementale en Afrique de l’Ouest opérant en tant qu’investisseur pour les startups et les PME numériques; un Fonds actif de 25 millions USD avec un objectif de 100 millions USD ; la construction du centre d’innovation Mohamed Bin Zayed pour l’Entrepreneuriat et l’Innovation, conçu comme le futur plus grand Campus de startups en Afrique avec près de 30 000 mètres carrés, etc.

Pour rappel, comme chaque année AfricArena, plateforme panafricaine de renommée internationale pour la valorisation de la scène technologique africaine, organisera 4 événements africains régionaux nommés « Africarena Tour », dédiés aux écosystèmes d’Afrique du Nord, d’Afrique de l’Ouest, d’Afrique de l’Est et d’Afrique sub-saharienne. Ces événements réuniront des startups, des investisseurs et des entreprises opérant dans la région.  

La DER/FJ est le partenaire d’ancrage de l’édition ouest-africaine 2021 de l’AfricArena, saisissant ainsi une opportunité pour le Sénégal de renforcer son positionnement sur la scène technologique africaine et internationale. 

LIRE AUSSI  Papa Amadou Sarr, le disrupteur du Président Macky Sall

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet