jeudi, septembre 29, 2022

Fibre optique – 2Africa, le plus puissant câble sous marin connecté au Sénégal

0 commentaire

Connectivité au Sénégal - Sonatel se dote d'un nouveau câble sous-marin 3 fois plus puissant

Le groupe Sonatel a annoncé, ce mardi 19 juillet 2022,  l’obtention  du marché de la station de raccordement du Sénégal au tout nouveau câble sous-marin 2Africa, dont la puissance de transport est inégalée pour renforcer la connectivité  numérique dans le pays. L’annonce a été faite lors de la première visite en Afrique de Christel Heydemann, nouvelle Directrice Générale du groupe Orange.

Désormais, le câble sous-marin 2Africa est «officiellement» raccordé au Sénégal pour assurer la connectivité dans le pays. En effet, l’objectif du 2Africa qui viendra compléter les 4 câbles déjà exploités par la Sonatel est d’accélérer la transformation numérique de l’Afrique. Il devrait  aussi relier  l’Europe de l’Ouest au Moyen-Orient et à seize autres pays d’Afrique. C’est lors de la visite de la nouvelle Directrice Générale d’Orange  en Afrique que la nouvelle est tombée.

câble sous-marin 2Africa

câble sous-marin 2Africa

Christel Heydemann a célébré la récente distinction des Datacloud Awards décernée à Sonatel comme meilleur service cloud en Afrique et au Moyen Orient mais aussi l’obtention par Sonatel du marché de la station de raccordement du Sénégal au tout nouveau câble sous-marin 2Africa, dont la puissance de transport est inégalée.

D’après Orange, 2Africa, avec sa capacité nominale allant jusqu’à 180 Tbit/s sur les éléments clés du système,  va considérablement améliorer la connectivité en Afrique et  répondre à la demande croissante de capacité au Moyen-Orient tout en  facilitant  le déploiement de la 4G, de la 5G et de l’accès au haut débit pour des centaines de millions de personnes.

Christel Heydemann a également inauguré la 2ème Salle du DataCenter de Sonatel à Rufisque, permettant de doubler les capacités d’hébergement de services et données numériques de ce Centre.

Le DataCenter Sonatel de Rufisque héberge de nombreux services de Sonatel et les clients d’Orange Business Services Sénégal. C’est le dernier d’une toute nouvelle génération de centres de calcul, qui bénéficie d’une multi redondance à tous les niveaux : tous ses équipements sont doublés afin d’offrir une sécurité et une disponibilité permanente. Il évolue donc dans un univers hautement sécurisé en termes de configuration électrique (architecture Tier3 garantissant 99,98% de disponibilité), d’infrastructures techniques contrôlées par une biométrie combinée au badge magnétique pour la sécurité des salles.

«Le DataCenter est également construit pour garantir une efficacité énergétique maximale mais aussi pour consommer principalement des énergies renouvelables avec la finalisation, cette année, de son alimentation électrique par des panneaux solaires» rappelle Sonatel.


Sonatel est déterminée à fournir des services de la plus haute qualité et réalise pour cela d’importants efforts d’investissement, avec un programme très ambitieux pour la couverture 4G partout au Sénégal d’ici fin 2023.

Sonatel accélère la connectivité numérique du Sénégal avec l’atterrissement d’un nouveau câble sous-marin 3 fois plus puissant et le doublement de son Datacenter

Sonatel accélère la connectivité numérique du Sénégal avec l’atterrissement d’un nouveau câble sous-marin 3 fois plus puissant et le doublement de son Datacenter

Sonatel est liée au Groupe Orange depuis 1997, lorsque le Gouvernement du Sénégal a émis un appel d’offre international pour sélectionner un partenaire stratégique, en charge d’apporter à la société nationale des télécoms, les meilleures pratiques de savoir-faire d’opérateur, et permettre ainsi à Sonatel de se développer à l’international en Afrique. Ce partenariat stratégique a permis à Sonatel et Orange de connaître un développement remarquable en Afrique de l’Ouest.

Pour rappel, le projet du sous marin 2Africa a été initié par un consortium  composé  de Meta,  China Mobile, MTN GlobalConnect, Orange, STC, Telecom Egypt, Vodafone ou encore WIOCC. Et c’est la branche française Alcatel Submarine Networks de Nokia qui fabrique et pose l’infrastructure dans les fonds marins.