mercredi, juillet 24, 2024

Quand la eSanté rime avec mieux soigner…

0 commentaire

Occupant une place prégnante dans la société, la digitalisation et le numérique offrent différents atouts, en particulier dans le domaine de la santé.

La santé digitale permet d’élargir le champ des possibles en améliorant la communication et, de fait, en rendant le traitement de maladies plus accessible et efficace, voire ludique. Focus sur les perspectives de la santé 3.0.

Santé digitale : de quoi s’agit-il ?

La santé digitale est une tendance de plus en plus prégnante de nos jours. Regroupant différentes technologies au service de la santé, cette pratique se traduit non seulement dans l’échange entre un patient et un professionnel de santé (eSanté), mais aussi dans la création d’appareils médicaux et connectés. Cette combinaison entre deux domaines importants permet aussi la création de capteurs dans différentes applications pour suivre un patient et pour prendre connaissance de données (dossier médical partagé).

Quels sont les enjeux de la eSanté en Afrique ?

Si l’objectif de la eSanté devait se résumer en quelques mots, ce serait : améliorer notre quotidien tout en dotant les professionnels de la santé de solutions adaptées. Plus précisément, cette démarche doit répondre à différents enjeux d’ordre sociétal, dont la prise en charge de la population, un accès égal aux soins, la prise en compte des pathologies chroniques, différents défis sanitaires et la désertification médicale.

L’accès aux soins dans de nombreux pays africains reste un problème majeur. La santé numérique pourrait arriver ainsi comme une solution pour pallier de nombreuses inégalités face au développement sanitaire.

Fort de ces enjeux, de nombreux secteurs ont développé des stratégies adaptées, qui s’articule en plusieurs axes :

  • la prévention active, incitant chaque individu à devenir acteur de son état de santé ;
  • une meilleure prise en charge des patients, grâce à la digitalisation ;
  • un accès simplifié à la santé ;
  • un cadre adapté aux besoins en matière de développement de l’innovation numérique

L’aide du Japon pour une coopération de santé numérique en Afrique

La Citizenship Rights in Africa Initiative nous apprend que l’Ambassadeur du Japon en RDC souhaite faire progresser la numérisation des procédés de santé en Afrique, alors que de nombreuses naissances sont enregistrées sur papier. Ce qui retarde les déclarations de naissance auprès des services de santé et pose de réel problèmes pour la vaccination et la prévention de mort infantile. Le Japon a également introduit de nombreux systèmes dans le cadre de la surveillance d’addiction liés à l’utilisation des plateformes de jeux en ligne. Il est pour cela primordial de pouvoir s’adonner à des activités de jeux en ligne sur un site sûr et sécurisé, promouvant le jeu responsable.

Santé digitale : des appareils médicaux connectés

La santé digitale passe aussi par différents produits connectés pour rester en forme. Il peut s’agir de moniteurs pour mesurer la tension artérielle ou les battements cardiaques par exemple. Les patients ainsi équipés peuvent être suivis plus facilement à distance, ce qui permet de gagner un temps relativement précieux. Différentes applications, ainsi que des appareils de surveillance portables donnent de nombreux renseignements sur son état de santé.

De leur côté, les sportifs peuvent aussi choisir des vêtements connectés pour s’assurer de leur rythme cardiaque, mais aussi d’autres facteurs comme la température du corps. Ces éléments leur offrent ainsi une meilleure protection et leur évitent des désagréments en termes de santé. 

La santé numérique à travers les jeux vidéo

L’innovation technologique dans les domaines de la santé amène à poser la question des jeux en ligne et de la santé numérique.

Serious Game : késako ?

Contrairement à toutes les idées reçues, le jeu vidéo peut avoir des pouvoirs très bénéfiques sur la santé. La notion de jeu vidéo thérapeutique prend lentement de la place dans les esprits. L’objectif est de trouver une solution ludique pour aider les patients durant leur traitement.

C’est dans cet esprit que des médecins ont testé le serious gaming pour des patients souffrant de troubles cognitifs et physiques.

L’intérêt du serious gaming pour la santé 

Un colloque nommé SeGaMed s’est tenu pour traiter la notion du serious gaming, un jeu aux vertus thérapeutiques dans le sens où il aide des patients et des soignants à traiter une maladie de manière plus ludique.

Au programme de cette approche :

  • les troubles de l’équilibre et de la marche chez des personnes souffrant de la maladie de Parkinson avec le jeu Toap Run qui encourage les patients, grâce à une caméra Kinect, à faire des mouvements de rééducation, mais tout en s’amusant ;
  • la rééducation motrice d’enfants âgés de 3 à 16 ans, avec des jeux développés par Ubique ;
  • le traitement de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) avec le jeu Ody Sight
  • différentes recherches pour contribuer au traitement de la dyslexie

En résumé, la santé digitale offre de nombreux atouts : le stockage des données des patients, un accès à ces données n’importe où et n’importe quand, une optimisation des processus et des coûts, un meilleur suivi des maladies et le traitement ludique de certaines maladies