Elle vient de lancer une pétition . L’objectif est de faire voter le statut de chef d’entreprise. Dans cet entretien accordé à Socialnetlink, Marieme Fall Mané,  première présidente du Centre des Jeunes Dirigeants du Sénégal (CJDS), en donne plus de détails. 

Vous venez de lancer une pétition. A quoi retourne t’-elle ?

La pétition a pour objectif de faire entendre la voix des Chefs d’Entreprises Non-Salariés sur l’absence de reconnaissance de leur Statut et l’absence de couverture sociale dont ils souffrent. En effet, les entrepreneurs non-salariés ne sont reconnus au Sénégal ni par les Institutions Sociales (IPRES ou Caisse de Sécurité Sociale), ni par les Institutions Financières.

Il n’est pas rare, dans le cadre d’une création ou d’une reprise d’entreprise, qu’un entrepreneur ne puisse pas se rémunérer durant les premières années d’activités. Ce choix est : soit une nécessité, l’entreprise ne disposant pas immédiatement des moyens nécessaires pour rémunérer le Chef d’Entreprise, soit un choix, le Chef d’Entreprise préférant laisser le maximum de fonds dans l’entreprise ou prendre uniquement des dividendes et faire ainsi des économies d’impôts.

Lire aussi l’article : Covid19 – l’ADEPME accorde un fonds de soutien aux Entrepreneurs sénégalais de la Diaspora

Il s’agira dans ce cas d’un Dirigeant Non Salarié : toute personne travaillant, individuellement ou en association, pour son propre compte dans différents secteurs d’activités, à savoir les professions libérales, les artisans, commerçants, industriels, chefs d’entreprises dans les services ou dans le négoce.

Le Chef d’Entreprise ou Travailleur non salarié n’a pas de statut légal qui lui permet de déclarer ses revenus de manière spécifique et il n’est pas couvert sur le plan des risques suivants : Maladie, Décès-Invalidité, Maternité et Retraite.

Lire aussi l’article : Entrepreneuriat : Pape BA, propose la définition du « Parcours de l’Entrepreneur Sénégalais »

Il devient primordial d’élaborer un statut clair pour le dirigeant de SA, de SARL ou de SAS qui ne souhaite pas ou ne peut pas encore être salarié de son entreprise : Le Dirigeant Non Salarié ou Indépendant qui devra disposer d’une prévoyance retraite, d’une couverture sociale pour les risques maladie professionnelle, maternité et invalidité-décès et d’une rémunération bien définie avec un système d’imposition clair.

Quel intérêt pour l’entreprise ?

L’Entreprise a tout à y gagner. Le chef d’Entreprise constitue la ressource principale de l’Entreprise lui permettant de créer de la valeur ajoutée.

Comment garantir la pérennité d’une entreprise, son développement performant, son financement adéquat si l’actif, le fonds de commerce principal de cette Société n’est pas correctement rassuré et hors de précarité.?

Comment espérez-vous y arriver?

 Notre démarche est inclusive. Nous souhaitons d’abord pousser aux Entrepreneurs et aux Chefs d’Entreprises de se mobiliser pour plaider leur propre cause.

Nous avons commencé par faire un article et une vidéo expliquant la problématique aux entrepreneurs. Ces éléments sont diffusés via les réseaux sociaux pour une meilleure compréhension de tous. Nous contactons aussi les entrepreneurs par différents canaux pour les mobiliser.

Suite à cela, nous avons lancé une pétition en ligne afin de recueillir le maximum de signatures. Nous avons déjà pu enregistrer plus de 150 signatures en moins de 24h. Nous avons un objectif de 1.000 signatures en une semaine.

Nous souhaitons par ailleurs porter ce plaidoyer au niveau national en contactant les autorités requises pour les sensibiliser à cette problématique sur laquelle il devient important de légiférer. Des webinars et lives ainsi que des interventions radio et télévisées seront également coordonnées dans les semaines à venir. Nous allons par ailleurs mobiliser des experts dans différents domaines afin de faire des propositions adéquates pour régler cette question et collaborer avec les autorités pour y trouver une solution.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet