mardi, mars 5, 2024

Macky Sall- La SNIA, une vision d’une intelligence artificielle éthique et de confiance au Sénégal

0 commentaire

Le 15 février dernier, le président Macky Sall a salué l’engagement et la contribution de l’Académie nationale des Sciences et Techniques du Sénégal (ANSTS) dans la réflexion sur l’intelligence artificielle lors de la séance  académique solennelle 2024. Dans son discours, le chef de l’Etat a abordé les défis éthiques et humains de l’IA, soulignant ainsi des inquiétudes liées à son développement  et son utilisation non encadrée. Il a présenté la vision du Sénégal sur cette technologie a travers la stratégie nationale sur l’intelligence artificielle (SNIA).  

 

Pour le président Macky Sall, sa présence à cette cérémonie marque son attachement à l’ANSTS, mais aussi “l’importance que le Sénégal accorde aux questions liées aux sciences, aux technologies et surtout à la révolution numérique qui a fondamentalement et considérablement transformé notre manière de vivre, de travailler et d’interagir.”

Il estime que l’intelligence artificielle s’érige comme la locomotive du secteur numérique et de transformation de nos sociétés. 

“L’IA et ses applications suscitent à la fois d’immenses espoirs mais aussi des inquiétudes légitimes liées à leur développement et l’utilisation non encadrée. Les opportunités qu’elles offrent, les bénéfices qu’elles génèrent sont déjà considérables et perceptibles dans tous les domaines de la vie économiques, sociales et culturelles.”

Cependant, le chef de l’Etat pense qu’il est essentiel d’évaluer et de surveiller en permanence les aspects éthiques, la transparence  et les impacts sociaux pour garantir une utilisation responsable et bénéfique à tous.

Une stratégie nationale sur l’intelligence artificielle

Dans son discours, Macky Sall est revenu sur la stratégie nationale sur l’intelligence artificielle qui s’inscrit dans une démarche de promotion, d’encadrement et d’optimisation des effets d’une telle technologie. 

Cette stratégie nationale de l’intelligence artificielle est structurée autour de six orientations stratégiques contenues dans quatre objectifs.

Le document de synthèse sur la “Stratégie nationale et feuille de route du Sénégal sur l’Intelligence Artificielle” définit “ quatre objectifs fondamentaux à l’horizon 2028 exprimés par les parties prenantes publiques, privées et associatives lors du processus d’intelligence collective organisé par le MCTEN.

Premièrement, faire de l’IA, désormais locomotive de l’économie numérique mondiale, un catalyseur du PSE au bénéfice de l’emploi des jeunes, de la performance de l’économie, de la transformation publique, de la souveraineté numérique et de l’attractivité du Sénégal

Deuxièmement, orienter l’IA au Sénégal de façon prioritaire vers l’amélioration des conditions de vie de la population et les ODD.

Troisièmement, faire de l’IA une opportunité pour le Sénégal d’être moteur d’un partenariat technologique régional ou sous-régional.

Quatrièmement,  s’assurer que l’IA au Sénégal soit responsable, éthique, digne de confiance et respectueuse des prérogatives régaliennes”.

En s’appuyant sur ces objectifs fondamentaux et cette vision, les parties prenantes ont conçu six lignes directrices stratégiques pour façonner le plan d’action du Sénégal sur l’IA.

  1. L’IA, domaine de formation d’avenir pour les jeunes Sénégalais.e.s, exemplaire en Afrique et tourné vers le bien commun 
  2. Faire du Sénégal l’une des économies de la donnée et de l’IA les plus dynamiques de la région/sous-région 
  3. L’IA, projet économique national collectif et fédérateur, public/privé (en résumé : cluster Sénégal IA)
  4. L’IA, projet partenarial régional et international exemplaire et fédérateur (en résumé : le Sénégal, moteur du hub IA ouest africain) 
  5. L’IA, projet inclusif au service de la société sénégalaise et de la cohésion nationale et territoriale 
  6. Pour une IA éthique, responsable et digne de confiance