jeudi, juin 13, 2024

Fruit des négociations de l’ARTP: la Sonatel revoit « finalement » ses dernières offres illimix à la Baisse

0 commentaire

L’offre commerciale à « dominante Voix » est désormais à 2200F et non 4500F et l’autre à « dominante Données / Internet » passe de 7500 F à 5500F.

Le Directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes, M. Abdoul LY l’a annoncé, ce mercredi 26 août 2020, lors d’un point de presse dans un grand hôtel de la place. 

« Tout est bien qui finit bien », dit l’adage. 

Les négociations menées, de main de maître, par l’ARTP auprès de Sonatel-Orange, suite à la plainte des associations de consommateurs, se sont terminées sur une note on ne peut plus positive. Et ce, au grand bonheur des usagers. 

L’opérateur historique, après moult tractations, a finalement accepté de réajuster ses dernières offres commerciales en tenant compte, bien sûr, des préoccupations du grand public.

D’une part, le prix de la dernière offre illimix de 4500F a été revue à la baisse. Désormais, celle-ci est fixée à 2200F. C’est donc une économie de 2300F au profit du client.

Cette offre est à dominante voix avec 50 mn de communications voix tous réseaux en sus, associée à une baisse du volume data (données / internet). 

D’autre part, celle de 7500F est passée à 5500F, soit 2000F de moins. 

Il s’agit concrètement de l’offre illimix à dominante données avec 3Go d’Internet en sus, doublée d’une baisse du volume de communications voix. 

« Les nouveaux tarifs vont être appliqués dans les toutes prochaines heures », rassure le régulateur.

Lire aussi l’article :Offres Illimix: L’ARTP et Orange ont trouvé un consensus

Ainsi, Sonatel fait machine arrière concernant ces deux offres, énergiquement décriées par les populations ces derniers jours. D’ailleurs, elles étaient les seules à cristalliser l’attention et la réaction des associations de consommateurs. 

Aujourd’hui, « les usagers disposent d’une large palette d’offres leur permettant d’exercer un libre choix en fonction de leurs usages et de leur budget », à en croire le DG de l’ARTP.

Selon lui, « cela permettra au secteur des télécommunications de préserver la valeur du marché, principal atout pour poursuivre les investissements nécessaires au développement technologique et à la promotion de l’innovation dans les services numériques de qualité et adaptés aux besoins de toutes les couches de la population sénégalaise ». 

Et M. Abdoul LY de préciser que « les autres offres commerciales de Sonatel-Orange ne posent pas de problèmes majeurs ».