La Mauritanie est devenue ce mardi 18 mai, le premier pays de l’Afrique de l’Ouest et du monde arabe à adhérer à l’Initiative pour la transparence des pêches (FITI).

C’est une grande victoire pour le secteur de la Pêche mauritanien. Le pays fait son entrée dans la FITI, une organisation mondiale qui promeut la transparence et la participation pour une gestion plus durable des pêcheries marines des pays côtiers.

Cela, à la suite de l’approbation par l’organisation, de la la publication du premier rapport de la Mauritanie en matière de gestion du secteur des pêches.

Le rapport validé est le fruit du travail du Groupe National Multipartite (GNM) qui rend compte des informations clés sur le secteur de la pêche afin d’en améliorer la compréhension et l’appréciation.

C’est en 2018 que la candidature de la Mauritanie pour le statut de « Pays candidat » à la FiTI a été soumise au Conseil d’Administration International (CAI) de FiTI tenue à Berlin en Allemagne les 12 et 13 décembre 2018.

Suite à la confirmation de l’obtention de la Mauritanie de son statut de
« pays candidat » à la FiTI et conformément au Standard de FiTI, le pays se devait de produire son premier Rapport FiTI en 2019 sur la base des données de l’année civile 2018.

LIRE AUSSI  Rapport RSF- Les changements de régimes, une aubaine pour la liberté de presse

Selon Mohamed Salem Nany, Président du Groupe Multipartite National de la FiTI-Mauritanie « la production de ce rapport, a permis au GMN de démontrer les exigences de transparence de la FiTI qui ont été remplies, c’est-à-dire si les informations publiées par les Autorités mauritaniennes sont accessibles et complètes et représentent les meilleures informations disponibles.

Le document a permis également de fournir un résumé succinct des informations sur les exigences de transparence afin de contribuer aux débats publics.

Le secteur des pêches en Mauritanie demeure l’un des secteurs stratégiques de l’économie nationale au regard de sa contribution à la création de richesses et d’emplois et à la
sécurité alimentaire et nutritionnelle nationale.

Le pays dispose de d’un littoral composé d’une façade maritime de 720 km de long qui fait face à l’Océan Atlantique, de l’embouchure du fleuve Sénégal à la pointe du Cap Blanc. La République Islamique de Mauritanie (RIM) dispose d’une Zone économique exclusive (ZEE) de 200 milles
nautiques, d’une superficie de 234 000 km2 dont un large plateau continental de 39 000 km, et qui est réputée pour l’abondance, la diversité et l’importance commerciale de ses ressources halieutiques. Ce sont en effet près de 600 espèces de poissons qui ont été inventoriées, dont plus de 200 pouvant faire l’objet d’une exploitation commerciale.

LIRE AUSSI  Ecole d’application de l’infanterie: Fin de formation d'Officiers issus de 18 nationalités

 

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet