Le Dg de l’ARTP n’est pas prêt à reculer suite aux sanctions infligées aux opérateurs de téléphonie après la publication de sa campagne nationale sur la qualité du réseau ( 2G,3G et 4G).

Abdoul Ly a souligné que le régulateur a constaté des manquements très graves.

« Les sanctions que nous avons infligées aux opérateurs découlent d’un processus long. Ce processus, a démarré en 2020. Nous leur  avions servi des mises en demeure. Je pense que c’est en juin 2020 pour des défauts constatés dans le cadre de la qualité des services, de la couverture également et nous venons de terminer 13 semaines d’une campagne de surveillance de la couverture et de la qualité de service. 13 semaines pendant lesquelles, l’ensemble des ressources de l’ARTP ont sillonné l’étendue du territoire.

Nous avons constaté des manquements très graves dans le respect en tout cas des contraintes qui sont dans les cahiers de charge. Après la mise en demeure de 2020, nous avons procédé à la sanction. La sanction n’est pas une finalité pour nous mais, c’est quand même un aspect qu’il pourra nous arriver d’utiliser et c’est ce que nous venons de faire » a t-il révélé sur les ondes de nos confrères de IRadio.