lundi, octobre 3, 2022

FINTRA – Une nouvelle solution numérique pour soulager les salariés !

0 commentaire

Les fins du mois sont très souvent très difficiles pour le salarié au Sénégal. Avant le 15 du mois, l’argent «s’envole» et les besoins persistent. Face à cette situation, le salarié est généralement dans l’obligation de contracter une dette qui va encore alourdir ses charges. Pour mettre fin à ce « gourou de dépendance financière », la société Orya Technologies a trouvé une solution adaptée. Il s’agit de FINTRA, contraction de (fin de mois tranquille).

Comme son nom l’indique, FINTRA est une solution d’avance sur salaire permettant aux salariés de recevoir une avance jusqu’à 20% de leur salaire.
«La démarche est simple. Après l’enrollement de l’entreprise, et la création des comptes pour les employés, démarre ensuite le processus de décaissement. A partir du 15 du mois, les salariés peuvent faire leur demande d’avance sur une application et recevoir l’argent en moins d’une heure dans un wallet mobile money de l’employé ( OM, Wave, Free Money)» a expliqué Oumar Diallo, CEO de Orya Technologies . Tous les salariés dans une entreprise formelle et ceux pouvant justifier d’un revenu récurrent sont concernés par FINTRA.

Inclusion financière et soulagement des salariés

Avec cette nouvelle solution, Orya Technologies compte participer à l’inclusion financière, tout en occupant un marché qui touche une masse salariale évaluée à 350 milliards fcfa au Sénégal. En effet, d’après les estimations, le Sénégal compte plus de 350 milles salariés formels sans compter les 4 millions de salariés en Afrique de l’ouest. Ce qui constitue une aubaine et un marché à exploiter pour la nouvelle startup sénégalaise.

Une phase pilote pour enrôler les clients

Toute solution ou innovation doit être testée. Pour cela, Orya Technologies va mener une campagne de communication et de prospects pour enrôler le maximum de clients. «Le lancement de la phase pilote prévu ce 15 Septembre va durer deux mois. Nous espérons pouvoir ratisser large avec le soutien de notre investisseur à savoir la Compagnie Générale sénégalaise d’ingénierie et d’investissement ( CGS2I) » ajoute Oumar Diallo.

Le serial entrepreneur dont la solution va démarrer avec plus de 200.000 euros précise que les entreprises qui feront partie du pilote bénéficieront de nombreux avantages. Si FINTRA vous parle, inscrivez vous via ce lien https://lnkd.in/e3_beWhd