mardi, juin 18, 2024

Promotion de l’économie numérique : la Côte d’ivoire met en place son Comité National de Digitalisation ( CNdigit)

0 commentaire

La Côte d’Ivoire vient de mettre en place un conseil stratégique chargé de faire la promotion de l’économie numérique . Dénommé «Comité National de Digitalisation» ( CNDigit), l’ organe est dédié à la coordination des initiatives de digitalisation de l’Etat .

La Côte d’Ivoire poursuit ses engagements pour la promotion de l’économie numérique. Au moment où des pays africains  peinent à mettre en place des organes décisionnels et flexibles pour le développement du numérique, le pays de Houphouët accélère son ambition d’être un hub incontournable et leader dans ce domaine.

Pour faire face aux faiblesses du secteur, le gouvernement ivoirien a adopté, depuis le 22 décembre 2022, la Stratégie Nationale du Numérique dont l’objectif est de faire de la transformation digitale, un levier de croissance économique en mettant en œuvre une feuille de route à partir de la vision Zéro Papier à l’horizon 2030 en Côte d’Ivoire.
La stratégie s’articule autour de plusieurs piliers liés aux infrastructures numériques, les services numériques, les services financiers numériques, les compétences numériques, l’environnement des affaires, l’innovation et enfin la cybersecurité. C’est dans cette perspective que le CNdigit a été créé pour assurer la coordination, la mise en cohérence et le suivi-évaluation des projets prioritaires de digitalisation de l’Etat.

Le CNdigit est présidé par le Premier Ministre. Il est composé d’un Conseil Stratégique, d’un Comité de Coordination et les Unités de pilotage des Programmes (UPP) qui  assurent la mise en œuvre des programmes prioritaires identifiés.

Pour atteindre ses objectifs en 2023, le CNdigit a développé 4 programmes phares et prioritaires pour les 12 mois en cours. Il s’agit de la création d’un Programme National d’Inclusion Sociale Numérique, le Développement d’infrastructures Numériques, la Sécurisation de l’espace numérique, et la Communication et Conduite du Changement.

Une feuille de route pour tous les ministères

Dans sa vision de changement et suivi évaluation de tous les projets liés au développement du numérique, l’Etat a publié cette année, la feuille de route de tous les ministères du gouvernement ivoirien . Une révolution dans la gestion des affaires publiques. D’après les autorités , «la présente feuille de route répond à l’ambition d’accélérer la préparation des projets, d’améliorer les taux de décaissement et de garantir la mise en œuvre des projets structurants.»
À cet effet, rappelle le premier ministre ivoirien , les membres du Gouvernement sont appelés à rendre compte trimestriellement des acquis ainsi que les défis à intégrer pour améliorer davantage les objectifs recherchés.

Une décision qui permettra durant l’année 2023, de pousser les ministres a maintenir le principe de dire ce qui doit être fait, faire ce qui est dit et diffuser ce qui est fait.

«Ce triptyque, caractéristique de la gouvernance moderne et de la transparence, constitue au-delà d’un leitmotiv, des éléments fondamentaux qui vont guider l’action du Gouvernement au cours des prochaines années à venir » explique le chef du gouvernement Patrick Jerome Achi.

Secteur numérique: 1 139 milliards de francs CFA réalisé 

Avec une population jeune et très active, la Côte d’Ivoire reste un pays très résilient et promoteur dans le secteur du numérique. Selon la Banque Mondiale, la Côte d’Ivoire peut compter sur l’économie numérique qui pourrait rapporter plus de 5,5 milliards de dollars d’ici 2025 et plus de 20 milliards de dollars d’ici 2050.
Dans un rapport intitulé le «Secteur Numérique, Vecteur d’une Économie Émergente», la Banque mondiale souligne que «le secteur des services de télécommunications a généré un chiffre d’affaires de 1 139 milliards de francs CFA en 2021, soit près de 2 milliards de dollars, ce qui représente 3% du PIB, près de 3 000 emplois directs et plus de 100 000 emplois indirects.» Une montée en puissance qui s’explique par le nombre d’utilisateurs d’internet qui est passé en 10 ans, de 9% à 34% de la population. Le nombre de cartes SIM a doublé pour atteindre 40 millions.