vendredi, mai 24, 2024

Amadou Ba : «la finance islamique, pour de nouvelles offres de financements»

0 commentaire

Lors du forum sur la finance islamique tenu à Dakar, le Premier Ministre Amadou Ba a souligné l’importance de cette forme de finance et les avantages particuliers qu’elle offre dans différents domaines tels que l’énergie, les financements et les infrastructures.

La finance islamique repose sur les principes de la Charia, qui interdit l’intérêt usuraire et encourage la justice économique et sociale. Cette approche unique présente des avantages significatifs dans le secteur de l’énergie. Elle favorise les investissements dans les énergies renouvelables et durables, car les projets conformes aux principes islamiques sont encouragés. La finance islamique peut donc jouer un rôle clé dans la transition vers des sources d’énergie propres et la promotion du développement durable.

En ce qui concerne les financements, les produits financiers islamiques, tels que le financement participatif (crowdfunding) et les contrats de partage des bénéfices (mudaraba et musharaka), permettent aux entrepreneurs et aux entreprises de bénéficier de fonds tout en évitant les intérêts usuraires. Cela favorise une économie plus équitable et inclusive, en donnant accès au financement aux entrepreneurs et aux projets qui peuvent contribuer au développement économique du pays.

Dans le domaine des infrastructures, la finance islamique peut également jouer un rôle clé. Les instruments financiers islamiques tels que les sukuk (obligations conformes à la Charia) offrent une alternative intéressante pour le financement de grands projets d’infrastructures tels que les routes, les ponts et les bâtiments. Ces instruments permettent de mobiliser des fonds auprès des investisseurs conformément aux principes islamiques, tout en garantissant des avantages économiques et sociaux pour la société dans son ensemble.

La 8 ème édition du Forum International sur la Finance Islamique de l’Afrique de l’Ouest s’est tenue du  12 et 13 juin 2023 à l’hôtel King Fahd Palace. Le thème de cette édition a porté sur : « les opportunités de financements islamiques pour le secteur de l’énergie et la souveraineté alimentaire en Afrique de l’ouest ».