jeudi, juin 13, 2024

Censure d’internet et Tiktok au Sénégal – Augmentation de 2 800 % des inscriptions sur les VPN

0 commentaire

Les autorités sénégalaises ont pris des mesures drastiques pour restreindre l’accès à Internet en réponse aux manifestations violentes qui ont éclaté après l’arrestation du chef de l’opposition, Ousmane Sonko. Cette répression a également touché le réseau social TikTok, qui a été bloqué le 2 août, en plein cœur des manifestations persistantes.

Suite à ces restrictions, Proton VPN, un fournisseur de services VPN, a observé une augmentation sans précédent de l’utilisation de son service au Sénégal.

Les inscriptions au VPN ont connu une flambée impressionnante de 2 800 % au-dessus du niveau normal, alors que les citoyens sénégalais cherchent des moyens de contourner la censure sur Internet imposée par les autorités.

Cette tendance rappelle une situation similaire en juin dernier, lorsque les autorités sénégalaises avaient également bloqué l’accès à certaines plateformes de médias sociaux. À ce moment-là, Proton VPN avait enregistré une augmentation fulgurante de 100 000 % des inscriptions, montrant à quel point la censure peut entraîner une demande urgente de solutions pour contourner les restrictions imposées par le gouvernement. Bien que l’augmentation actuelle soit moins élevée en pourcentage par rapport au pic de juin, elle témoigne néanmoins de la persistance des efforts des citoyens pour accéder à l’information et aux réseaux sociaux malgré les obstacles.

Cette situation n’est pas unique au Sénégal. D’autres pays ont également fait face à des problèmes similaires de censure d’Internet et ont vu une augmentation significative de l’utilisation des VPN. Des tendances similaires ont été observées cette année dans des pays tels que l’Éthiopie, le Pakistan et la Turquie, où les citoyens cherchent des moyens de contourner les restrictions imposées sur l’accès à Internet et aux réseaux sociaux.

Proton VPN a partagé un graphique illustrant l’augmentation récente des inscriptions au Sénégal, témoignant de l’impact de la censure sur l’utilisation des services VPN dans le pays. Cette situation soulève des questions sur la liberté d’expression en ligne et la capacité des citoyens à accéder librement à l’information et à communiquer via les réseaux sociaux. Le graphique est accessible sur la nouvelle page Proton VPN Observatory, permettant une meilleure compréhension des enjeux liés à la censure sur Internet dans le pays