jeudi, juin 13, 2024

Gaindé 2000 – 20 ans au service de la digitalisation intégrale des procédures

0 commentaire

Gaindé 2000, entreprise spécialisée dans la dématérialisation pour accompagner les administrations, les entreprises et le grand public, a commémoré mardi les 20 ans d’existence de sa plate-forme ORBUS, avec l’ambition de faire en sorte qu’à terme, toutes les procédures applicables au commerce extérieur soient intégralement digitalisées.

Le guichet unique Orbus est ”pionnier” au Sénégal dans la dématérialisation des formalités administratives et douanières.

Il “a pour fonction de mettre en connexion toutes les administrations publiques comme privées en charge de la réglementation des produits agricoles, sanitaires et alimentaires avant leur importation”, a expliqué Ibrahima Nour Eddine Diagne, administrateur général de Gaindé 2000.

Il a signalé que c’est en juin 2004 déjà que son entreprise a réussi à “interconnecter” les différentes entreprises de son secteur d’activité dans une seule plateforme pour que l’opérateur économique puisse accomplir ses formalités de façon dématérialisée.

“Avant l’avènement du guichet unique, il fallait à peu près 8 jours à l’importateur pour aller collecter tous les documents, mais depuis 2004, c’est à peine une journée, et à l’heure actuelle, cela se fait en une demi-journée”, a-t-il indiqué.

Orbus est le premier guichet unique digitalisé en Afrique, rappelle-t-il, le quatrième au niveau mondial.

La célébration de ses 20 ans a été une occasion pour discuter des enjeux et défis de la dématérialisation au Sénégal.

Selon M. Diagne, sur le plan technologique, l’intelligence artificielle est une nouvelle réalité qui va ”perturber toutes les organisations de toutes les économies”.

“Nous devons avoir une longueur d’avance sur l’impact de cette nouvelle technologie sur les procédures que nous sommes en train de mettre en place”, a-t-il dit, ajoutant qu’il existe “un deuxième défi lié à la fonctionnalité”.

“Il y a la concurrence de tous les ports africains, et la performance d’un port, c’est la capacité de son système d’information à fonctionner 7 jours sur 7, et 24h sur 24”, a estimé l’administrateur général de Gaindé 2000.

Il a assuré que ses services vont “travailler d’arrache-pied” avec la direction générale du port, la direction générale des douanes et tous les acteurs de l’écosystème pour que le dédouanement et les procédures d’enlèvement soient facilités.

“Pour le pré-dédouanement et le dédouanement, les objectifs sont atteints ; maintenant ce qui reste, c’est l’enlèvement”, une question appelée à être prise en charge par la plate-forme Orbus Infinity qui va être opérationnalisé “sous peu”, a renseigné le directeur général des douanes sénégalaises, Mbaye Ndiaye.

Selon lui, les objectifs dans ce domaine ont été atteints “au moins à 80%”, ce qui veut dire que la prochaine étape du travail engagé par les services impliqués va concerner la dématérialisation des formalités d’enlèvement.

“D’ici peu, toutes les procédures applicables au commerce intérieur seront intégralement digitalisées”, a promis le directeur général des douanes, en faisant état d’”avancées de taille” enregistrées dans ce domaine.

Il a fait observer que jusqu’à peu, il fallait se déplacer dans les banques, sociétés d’assurance et autres services qui délivrent des documents pour obtenir des pièces obligatoires pour le dédouanement.

”La dématérialisation des procédures a rendu plus facile notre travail de dédouanement, donc nous félicitons le GIE Gaindé 2000 pour avoir eu le courage et l’abnégation de mettre en service ce produit”, a révélé Etienne Sarr, président de l’Union sénégalaise des entreprises de transit et de transports agréés.

Le pari a été selon lui réussi avec le concours de tout l’environnement portuaire.

“Il y avait certes Gaindé 2000 qui était l’arme technique, mais cela s’est fait avec l’accompagnement de l’administration du Port autonome de Dakar et tous les acteurs de l’écosystème”, a indiqué M. Sarr.

Source APS