En cette période de confinement, les outils numériques sont très utilisés dans le cadre du télé- travail, télé- enseignement ou encore dans le traçage des porteurs de la covid- 19.

Après le lancement de son application de traçage numérique, StopCovid pour lutter contre le coronavirus, le gouvernement français vient de faire appel à des milliers de hackers « éthiques » pour trouver des vulnérabilités et des bugs dans l’application. Ainsi, ils pourront percevoir jusqu’à 2 000 euros pour les failles les plus critiques.

Avec BFMTV

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet