Lancé lundi dernier dans un réceptif hôtelier de Conakry, le concours Social EntrepreneursShip Program est à son dernier virage. La phase auditions a pris fin ce vendredi, 17 juillet 2020, avec la présentation des projets portant sur la technologie. Les projets retenus comme étant les plus innovants seront dévoilés par le jury la semaine prochaine, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le concours Social EntrepreneursShip Program est une initiative du Salon des Entrepreneurs de Guinée (SADEN), en collaboration avec ses partenaires, dont la Société Financière Internationale (SFI). La démarche vise à financer des projets innovants, qui pourront avoir un impact direct sur les populations guinéennes tant sur le plan environnemental que celui économique.

Salimatou Sako, vice-présidente du Salon des Entrepreneurs (SADEN)

Selon Salimatou Sako, vice-présidente du Salon des Entrepreneurs (SADEN), du début de la compétition jusqu’à date, 53 projets ont été présentés dans 6 catégories. « Les projets présentés sont très intéressants. C’est motivant, c’est encourageant de voir qu’il y a de belles idées. Parfois, ce qui peut manquer, c’est l’encadrement ou l’accompagnement. Donc, savoir que ce genre d’initiatives existe, est une très bonne chose. Il y a 53 projets, mais tous ne peuvent pas passer. Pour les gagnants, il sera question de les accompagner financièrement et les accompagner dans l’implémentation également », a-t-elle indiqué.

Mamadou Cellou Diallo, fondateur de l’entreprise Djawo Tech SARL

Parmi les projets présentés, il y a celui de Mamadou Cellou Diallo, fondateur de l’entreprise Djawo Tech SARL, spécialisée la conception des cellules électroniques médicales, permettant de limiter la propagation du Coronavirus et faciliter l’accès à l’information et à la prise en charge médicale. « J’étais venu présenter nos projets, c’est-à-dire Djawo 3.0 qui est une montre intelligente donnant des signes vitaux, permettant de faire la distanciation sociale, la traçabilité et tout ce qui suit. Mais aussi, présenter notre respirateur qui permet de gérer le cas des personnes se trouvant dans des situations critiques dans le système de santé.

Ce projet est donc en rapport avec le Coronavirus. L’avantage avec les signes vitaux de la montre, la distanciation, c’est que la montre permet de responsabiliser son porteur. Ce qui veut dire que le porteur de Djawo sera amené à éviter de se faire contaminer parce qu’elle vibre déjà lorsque vous êtes en contact d’une personne suspecte, c’est-à-dire une personne qui a été déjà en contact avec une personne contaminée, elle vibre lorsque vous ne respectez pas la distanciation sociale », a-t-il expliqué.

Ousmane Cissé, porteur du projet SPEED’IT

Ousmane Cissé aussi est porteur d’un autre projet lié à la technologie appelé SPEED’IT. Selon le jeune entrepreneur, son ambition est de mettre à la disposition de la population, un service numérique qui va supporter les commerces locaux. « SPEED’IT est une plateforme numérique qui va permettre aux commerçants locaux de facilement écouler leurs produits qu’ils ont en stock parce qu’ils sont pleinement touchés par cette pandémie du Covid-19, qui ne leur permet pas de faire des ventes. Donc, nous sommes là pour les aider à mieux commercialiser leurs produits et aux consommateurs de facilement les acquérir », a-t-il laissé entendre.

Après son analyse, le jury va dévoiler les 12 projets gagnants dans les 6 catégories, le 22 juillet prochain.

Avec guineematin

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet