Comme partout dans les pays de l’Afrique à l’approche et pendant les élections, les blogueurs se mobilisent et participent à leur manière dans la sensibilisation des citoyens.

C’est notamment le cas d’Ablogui, une association créée en 2011 par des blogueurs pour promouvoir l’usage du numérique et la transparence dans la vie publique. Ce dimanche, 150 observateurs animeront la plateforme citoyenne Guinéevote pour faire remonter des informations avant, pendant et après le vote.

« Le jour de l’élection nous aurons plusieurs e-observateurs, plusieurs personnes sur le terrain qui vont nous remonter des données via les canaux numériques, donc là c’est l’équipe qui va se charger de gérer toutes ces données-là, les classer, les analyser », explique Alpha Diallo, le président de ce collectif.

La cinquantaine d’animateurs d’Ablogui mène des campagnes citoyennes, en outre d’évaluer l’action gouvernementale. Et leur constat n’est pas flatteur envers le Président sortant Alpha Condé, qui brigue un troisième mandat.

« Selon notre analyse, 13% des promesses ont été tenues, soit 40 engagements sur les 345. Mais l’autre chose qui est à noter aussi c’est que nous avons documenté 47% des promesses qui n’ont pas été tenues, pas tenues pour nous veux dire qu’il n’y a pas eu d’action concrète pour la réalisation de ces promesses-là », ajoute Alpha Diallo.

Le scrutin du 18 octobre se déroule après un mois de contestation alors que l’opposition s’inquiète d’irrégularités concernant l’absence de procès-verbaux dans des bureaux de vote.

Les blogueurs redoutent pour leur part un blocage d’internet, comme ce fut le cas pour le référendum constitutionnel de mars.

Avec AFP, Africanews

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet