En matière de télétravail, on n’a encore rien vu… Oubliez les visioconférences par Zoom ou Skype, j’ai testé pour vous « l’holoportation’, mélange d’hologramme et de téléportation. Imaginez une visioconférence, sauf qu’au lieu d’apparaître sous forme de vignette sur votre ordinateur, le collègue avec qui vous discutez va apparaître devant vous, grandeur nature, à 360 degrés.

Vous pouvez tourner autour de lui, presque le toucher, comme les hologrammes dans Star Wars. C’est quand même mieux qu’un Zoom sur votre ordinateur portable ! C’est Microsoft qui propose cette solution, surfant sur l’explosion du télétravail.

Pour créer cette illusion, il faut porter de grosses lunettes équipées de caméras de profondeur et d’un projecteur, qui vont diffuser dans mon champ de vision l’image grandeur réelle de mes collègues. Et pas seulement: on va pouvoir travailler ensemble, mais à distance, sur des documents et des objets virtuels : imaginons qu’on travaille chez un constructeur automobile, on pourrait faire apparaître au milieu de nous une voiture dont on est en train de concevoir le design, je prends un pneu, je vous le passe pour que vous puissiez l’examiner… Ou le plan d’un appartement, qu’on va faire tourner en 3D pour apporter des modifications. Et si j’ai une réunion avec un client chinois, pas de problème, la traduction va s’afficher sous mes yeux.

LIRE AUSSI  Législatives 2017: Une nouvelle plateforme en ligne pour la vérification des inscriptions sur les listes

Avec ces technologies on pourrait même complétement se passer d’ordinateur

Plus besoin de clavier ni d’écran. Grâce à des écrans projetés, qui permettent de faire apparaître directement dans son champ de vision un ou plusieurs écrans d’ordinateurs. Les différentes fenêtres s’affichent comme si elles flottaient dans l’air devant vous, tableau Excel, fichier PowerPoint, on peut naviguer de l’une à l’autre, comme si on avait non pas un mais 4 ou 5 écrans devant soi.

Plus pratique que d’avoir plein d’onglets ouverts sur son navigateur. Le texte défile en suivant les mouvements de mes yeux au mot près. On pourrait aussi coupler à des claviers virtuels, qui transforment n’importe quelle surface en clavier qui analyse les mouvements des doigts et les retranscrire en lettres et en mots. Pratique pour travailler en déplacement, dans le train par exemple.

C’est pour quand ? Tout ça c’est vraiment au point ou c’est encore une expérimentation qu’on va voir arriver dans nos vies dans 10 ans ?

De plus en plus de grandes entreprises comment à utiliser cette technologie: Airbus, l’Oréal, Saint Gobain, ou encore l’APHP (un chirurgien peut se faire aider à distance par des collègues qui voient l’opération par ses yeux). Le potentiel de la « réalité mixte » est là, même si ce n’est pas encore tout à fait au point. L’affichage laggue encore un peu. L’équipement reste encombrant: la vraie révolution c’est quand on arrivera à intégrer ces technologies dans des lunettes de vue.

LIRE AUSSI  Teaser du Jambar Tech Festival 2016

Et surtout c’est encore très cher: 3.000 euros par casque ! Pour des entreprises qui ont parfois du mal à équiper leurs collaborateurs d’ordinateurs décents pour le télétravail, ça peut sembler surréaliste.

Mais si on projette dans un avenir où le télétravail va devenir de plus en plus courant –et il va le devenir, il n’y aura pas de retour en arrière-, tout ce qui va permettre de recréer un environnement de travail le plus réaliste possible tout en restant chez soi sera bon à prendre.

Et ces technologies vont se démocratiser. Dans 5 ou 10 ans ce sera peut-être la norme. Des innovations qui vont encore plus se développer avec le déploiement de la 5g, car l’autre nécessité pour ce genre de technologie c’est d’avoir des connexions internet en béton armé.

Anthony Morel (avec J.A), dans RMC

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet