Le CV, c’est le premier contact entre vous et un recruteur. Du coup, mieux vaut savoir comme lui taper dans l’oeil. Bonne nouvelle, Ju’ s’est penchée sur la question et vous dit tout de ce qu’il faut faire (ou non) pour avoir un CV parfait et se démarquer. Soft skills à mettre en avant, couleurs à laisser de côté, polices à privilégier et pièges à éviter…

Ce qu’il faut faire

La base : croire en soi. Toutes les expériences pro sont valorisables, il faut juste être cohérent. Le CV est le premier contact entre le candidat et un recruteur, c’est la première image que vous allez renvoyer. Imaginez que vous préparez un date. On n’y va pas après avoir fait un after avec ses potes, le visage en Y. 

Bien structurer son CV

La première règle, c’est de bien ordonner son CV. Il faut qu’il soit digeste, lisible et aéré. 

Un truc pour faciliter la vie du recruteur – qui passe en moyenne 8 secondes sur votre CV-, c’est de lui préciser ce que vous voulez en une phrase d’accroche : le poste, le type de contrat et sa durée, la date de dispo. Les blocs d’information doivent être clairs et distincts, et les interlignes constants. Ça veut dire qu’on évite de faire le grand écart entre deux phrases de la même section.

LIRE AUSSI  Recherche d'emploi: Comment rédiger un CV

Soigner la forme

Côté police d’écriture : deux maximum, avec trois tailles de graisses différentes au total. On recommande des polices sobres, assez classiques comme Verdana, Arial, Bebas Neue. Les tailles de graisse – l’épaisseur de la police – servent à hiérarchiser l’importance de l’information. Si on met du gras pour le nom d’un poste, on le met pour tous les postes. Si on utilise de l’italique pour le nom de la boîte, pareil. Bref, vous avez compris.

Pour les couleurs : on reste sur de la bichromie, donc pas plus de deux couleurs. Plus que ça, et le recruteur va se sentir comme un lapin pris plein phare. Si vous voulez vraiment sortir du noir et blanc, privilégiez des couleurs douces ou pastel, avec une police qui elle reste noire. Toujours noire, la police. Noir is the new black. 

Bien se raconter

Insistez sur les soft skills. Le bénévolat, les expériences associatives… surtout en début de carrière, quand on n’a pas encore beaucoup d’expériences pro. Valorisez vos centres d’intérêt. Évitez de simplement mentionner le cinéma, la musique ou le sport. Ça ne dit rien sur vous, ni sur vos soft skills. Si vous faites de la musique, dites plutôt de quel type d’instrument vous jouez, depuis combien de temps, en autodidacte ou au conservatoire, etc.

LIRE AUSSI  Demande d'emploi: Tout ce qu'il faut savoir sur la lettre de motivation

Et mieux vaut détailler deux grands centres d’intérêts, plutôt qu’une liste infinie que personne ne lira. 

Ce qu’il ne faut surtout pas faire

Plus d’une page

Jamais, jamais, jamais plus d’une page pour un CV. C’est contraignant mais ça va vous aider à trier vos expériences et compétences en fonction du poste visé. Donc forcément, on évite les longues phrases – le CV sert à décrocher un entretien, pas à raconter sa life. 

Ne pas utiliser le bon vocabulaire et parler d’argent 

Utilisez du vocabulaire spécifique, technique et propre au secteur sur le CV pour montrer votre expertise et légitimité à postuler.  Ensuite, on ne parle pas d’argent sur un CV. Jamais. C’est un sujet à aborder pendant l’entretien. 

Et enfin, évidemment, il ne faut surtout pas faire des fautes d’orthographe. Ça fait saigner du nez le recruteur et ce serait vraiment con qu’il tâche sa chemise.

Source: jobteaser