Le prochain iPhone 14 pourrait se passer du plateau de carte SIM. Renonçant ainsi à la puce de silicium qui nous accompagne depuis les premiers téléphones mobiles du marché, Apple privilégierait les eSIM, ces cartes virtuelles qui contiennent les mêmes données que les cartes physiques (soit le forfait mobile et les données du propriétaire), activables grâce à un simple reçu en ligne à télécharger dans les paramètres du téléphone. Déjà utilisées depuis des années suite au lancement du Motorola Razr – le premier smartphone de l’histoire à fonctionner exclusivement avec des eSIM – et de l’Apple Watch Series 3, qui offre la possibilité de « dupliquer » la carte SIM sur l’iPhone, ces eSIM pourraient connaître un véritable boom si Apple décidait d’emprunter cette voie.

De la mini SIM à lִִ’eSIM

On le sait, Apple s’oppose à la carte SIM depuis le premier iPhone : dans la tête de Steve Jobs, elle était destinée à disparaître. Selon le fondateur d’Apple, ces petites cartes plastifiées étaient inutiles et compliquaient la tâche des ingénieurs. Il a donc tenté une médiation avec les grandes sociétés de télécommunications pour poser les fondations d’une SIM virtuelle qui sauvegarderait directement sur le smartphone les informations contenues dans les cartes. Une véritable révolution pour l’époque. À tel point que les équipes d’Apple à Cupertino se sont retrouvées face à un mur d’opérateurs dotés d’une technologie trop immature pour une telle nouveauté. Mais personne n’a renoncé à l’idée pour autant. Grâce à sa position dominante sur le marché, Apple a progressivement modifié la taille de la carte SIM, la réduisant sans cesse et forçant les entreprises à passer de la mini SIM à la micro SIM pour arriver à l’actuelle nano SIM : puis elle a décidé de lâcher la bombe en introduisant l’Apple SIM à l’intérieur de l’iPad Air 2 et Mini 3 en 2014. Un avant-goût de ce qu’allait devenir l’eSIM, déjà présente sur les smartphones Apple depuis 2018 et activable comme une seconde carte pour gérer une double SIM sur un même téléphone.

La date d’arrivée de l’eSIM

Cette possibilité avait déjà été évoquée par le passé mais il paraissait impossible qu’elle advienne avant 2023 et le lancement de l’iPhone 15, opérant un nouveau tournant dans le secteur. Mais selon les informations de MacRumors, Apple aurait demandé aux opérateurs téléphoniques américains d’être fin prêts pour la révolution à venir dès septembre 2022. Certaines entreprises vont déjà prendre la température ambiante avec la vente de l’iPhone 13 sans carte SIM associée.

Le fonctionnement de l’eSIM

L’eSIM n’utilise pas de support externe mais est entièrement virtuelle et s’active à partir des paramètres du téléphone. C’est une carte universelle et reprogrammable qui supprimera le besoin de la remplacer en cas de changement d’opérateur. Une manière de favoriser au maximum la concurrence entre les opérateurs et de simplifier la procédure de basculement d’une entreprise à l’autre. Changer d’opérateur sera bien plus pratique qu’aujourd’hui et se fera en quelques clics : vous étudiez l’offre, lisez les modalités et décidez de vous abonner en ligne ; à ce stade, vous n’avez qu’à attendre que la carte soit téléchargée via les paramètres du téléphone, et c’est tout. Plus de simplicité, plus de concurrence et des prix plus bas. En théorie bien sûr, étant donné que cette nouvelle donne pourrait aussi transformer le marché du changement d’opérateur mobile en une véritable jungle avec moins de protections, plus de risques et une guerre commerciale plus féroce encore entre les différents opérateurs téléphoniques.

Quels opérateurs utilisent les eSIM

Concernant la compatibilité, il ne devrait pas y avoir de gros problèmes : de nombreux smartphones Android sont déjà équipés d’une eSIM supplémentaire et les opérateurs seraient prêts à basculer et certains les proposent déjà dans leur catalogue. D’autres n’ont pas encore finalisé leur offre et ne seraient pas disponibles – à ce jour – au format eSIM. C’est précisément pour cette raison qu’il est possible qu’au final, Apple emprunte une voie plus prudente en gardant au catalogue une version internationale de l’iPhone 14 équipé d’une carte SIM pour ceux qui ne sont pas encore prêts à faire ce nouveau grand saut numérique.

Via GQ Italie