jeudi, juin 13, 2024

Le Groupe SONATEL bénéficie d’un prêt de 57 milliards de FCFA pour accélérer son expansion

0 commentaire

IFC et ses partenaires, British International Investment (BII) et Proparco, ont annoncé une enveloppe de financement d’un montant de 87 millions d’euros (soit près de 57 milliards de FCFA) en faveur de l’opérateur de téléphonie Sonatel, qui vise à améliorer les infrastructures de télécommunications essentielles du pays et à élargir l’accès à des services haut débit fixes et mobiles, fiables et abordables.

Le prêt en monnaie nationale, d’un montant équivalent à 87 millions d’euros et assorti d’objectifs de développement durable, se répartit comme suit : IFC apporte 32 millions d’euros, BII, 25 millions d’euros, et Proparco, 30 millions d’euros. Le financement permettra à la Sonatel, le plus grand opérateur de télécommunications au Sénégal, d’étendre ses infrastructures dans le pays (tours et câbles, notamment), en particulier dans les zones rurales.

Ce prêt sera le premier financement lié à des critères de développement durable en Afrique de l’Ouest francophone. Ce type de financement conditionne le coût de l’emprunt à la réalisation d’objectifs mesurables qui apportent une contribution significative au développement durable.

Le prêt fixe des objectifs ambitieux pour la Sonatel dans deux domaines clés : le renforcement de la représentation des femmes aux postes de direction et l’élargissement de la portée des programmes de formation au numérique mis en place par la société au Sénégal.

« Je me réjouis de souligner l’importance de notre partenariat avec IFC, British International Investment et Proparco, déclare Sekou Dramé, directeur général de la Sonatel. Ensemble, nous ouvrons la voie à un processus de transformation au Sénégal qui, en stimulant l’innovation et en favorisant les avancées technologiques, contribuera à développer le paysage numérique de notre pays. »

Source Abdou Diaw /Le Marché