Actu Web

Externalisation du réseau cœur de Orange : Des pays africains se regroupent pour une meilleure qualité de service des télécoms

Externalisation du réseau Orange

Le développement des Télécommunications instaure une nouvelle  transformation des entreprises du secteur. De plus en plus, de grandes sociétés externalisent leurs infrastructures pour s’adapter aux réalités  de transformation destinées à renforcer  leur compétitivité dans le secteur.

C’est le cas de la Sonatel au Sénégal qui  s’est engagée dans un projet de mutualisation  de l’activité d’exploitation de l’ensemble du Cœur des réseaux et des plateformes de services. Ce projet dénommé ANO ( AME Network optimisation )  va concerner 09 pays africains et sera  composé de deux volets majeurs à savoir :

-Le GNOC ( Global Network Operating Center ) qui est un centre  commun avec la mutualisation des équipes  d’exportation du réseau cœur de plusieurs pays ORANGE.

Outsourcing du RAN ( Radio Acces Network ou Réseaux d’Accès Radio ) avec l’externalisation de l’exploitation du réseau d’accès qui n’est pas encore d’actualité chez Sonatel.

Abdou Karim Mbengue Directeur Communication Sonatel

Abdou Karim Mbengue Directeur Communication Sonatel

Le GNOC sera créé au Sénégal par  le Groupe Sonatel (Sénégal, Mali, Guinée, Guinée Bissau)  et  cinq (5) autres pays du Groupe Orange en Afrique : République centrafricaine (RCA),  Cameroun, Niger, Côte d’Ivoire, République Démocratique du Congo (RDC)” a soutenu Abdou Karim Mbengue, Directeur de la Communication de Sonatel lors de la journée de présentation du projet à la presse sénégalaise.

L’objectif de cette mutualisation est de fédérer des compétences au niveau des pays membres  pour créer un centre d’exploitation qui sera  implanté au Sénégal pour une durée de 5 ans. Il s’agit d’une  compétence africaine qui veut  se regrouper pour opérer ensemble,  afin de  donner une meilleure qualité de services  en Afrique  tout en répondant  aux standards nationaux “ a expliqué  Fatou Séne Diagne, Directeur Exploitation Réseaux,  qui soutient que les activités concernées sont dans le domaine de la Supervision, du Télédiagnostic, de la Télémaintenance  et de l Expertise. Le projet sera mise en place au mois de février 2016. Selon Madame Séne Diagne,  “C’est une tendance mondiale, un levier principal pour être un leader dans le domaine des TIC“.

Huawei en tête du ANO

Ndiogou-Dieng

Ndiogou-Dieng Chef de projet ANO

La filiale Huawei gagne du terrain au Sénégal dans le domaine des TIC. Trés présent dans beaucoup de structures comme leader  en qualité  de fournisseur d’infrastructures adaptées aux entreprises, Huawei va diriger le grand projet ANO (AMEA Network optimisation ).

Au terme du processus de mise en compétition des MSP ( Managed Service partners ou fournisseurs de services, Huawei a été désigné comme adjudicataire  avec  la création d’un GNOC sur deux sites à savoir Abidjan et Dakar avec le siège à Dakar. Beaucoup d’opérateurs d’Afrique ont deja externalisé l’exploitation de leur réseau. Mais pour ce projet, chaque opérateur reste proprietaire de ses infrastructures.

34 travailleurs concernés chez Sonatel

Pour le projet, 34 personnes de Sonatel  sont concernées  aprés un dialogue  entre les partenaires sociaux. Selon A. Mbengue “pour garantir un succès à ce projet, SONATEL a favorisé le dialogue en vue d’obtenir l’adhésion des partenaires sociaux. C’est ainsi qu’un comité technique paritaire avec les organisations syndicales a été mis en place pour écouter les acteurs, identifier et étudier les propositions dudit comité. “

D’ailleurs la Direction générale de Sonatel s’est engagée dans ce projet à la préservation des acquis des salariés en garantissant “la stabilité de leurs emplois et de leurs revenus, la conformité avec la législation et la réglementation en vigueur, l’accompagnement de la politique de création d’emplois de l’Etat du Sénégal.” Pour rappel,  le niveau d’externalisation  chez orange est trés faible . Le taux est estimé à  13%.

Comments

comments

1 Comment

Les plus populaires

To Top