Portrait

Anna Gueye, la femme aux 145.000 tweets est décédée

C’est ce matin ( jeudi 18 Mai 2017) que la nouvelle est tombée devant mon flux d’actualités sur  Facebook. Un coup de froid dans mon coeur.

La faucheuse a encore frappé, emportant encore une fois une dame qui s’est battue durant toute sa vie pour défendre les droits de l’Homme . Anna Gueye,  s’en est allée à jamais laissant derrière elle, une famille d’activistes qui pleure encore sa mort brutale.

Je me rappelle encore et encore, de ses conseils envers un frère ( elle aimait dire ce mot) derrière son compte Twitter.

“La femme qui tweete plus rapidement que l’ombre de ses doigts”  est partie, mais sache que tu resteras toujours  dans  nos coeurs, et dans nos écrits  comme le témoigne cet article  que j’avais rédigé sur toi.

A DIEU Anna…


Derrière son profil, se cache la photo d’une jeune fille au visage innocent. Habillée d’une robe blanche avec des tresses à l’Africaine, cette Anna « miniature » clignote presque chaque seconde sur mon Pc pour m’annoncer un nouveau tweet. Cette blogueuse très spéciale qui “n’aime pas trop se dévoiler” m’a séduit dès notre premier contact sur le réseau de microblogging. Anna Gueye est une femme qui ne quitte jamais la planète de la Twittosphère.

Une véritable bête de la curation de contenus

Suivre Anna Gueye sur Twitter, c’est avoir une bibliothèque d’informations. Elle compte à son actif (tenez-vous bien) plus de 145.000 tweets. Qui dit mieux ? Si Andy Carvin se considère comme le « Twitter-journaliste » des révolutions arabes, je dirai, tout simplement, qu’il est loin de se positionner devant Anna Gueye que je considère, sans me tromper, comme la « twitteuse citoyenne » de la révolution mondiale dans la mesure où, elle a participé à toutes les révolutions 2.0.

Du Sénégal, au Mali, en passant par la Cote d’ivoire, la Syrie, les Pays Bas, ect… Ses tweets traversent les frontières pour informer tout un réseau d’internautes. Sur son fil d’actus, elle canalise, analyse, recherche les bonnes infos. Avec son réseau de plus de 5000 abonnés, être retweeté par cette blogueuse devient un honneur. Mais ce fait est loin d’être facile car Anna observe bien ses followers avant de se lancer. Tantôt c’est une discussion, tantôt un DM, le tout dans une ambiance très amicale.

Une blogueuse multicolore

Originaire du Sénégal, pays de la Teranga (son papa est sénégalais), cette femme que je compare à un “Lucky luck avec son ombre”, ne quitte presque pas son ordinateur ou son Smartphone. Son amour pour le réseau social est une longue histoire. Sur le site de global voices, elle se présente comme étant une femme très curieuse :

“Je suis quelqu’un d’extrêmement curieuse ; curiosité en partie assouvie par les traductions et/ou revues de blogs que je fais sur les revues de blogs qu’il m’arrive de faire pour le site en Anglais » explique-t-elle.

Traductrice free-lance (Anglais Français), Anna est auteur de plusieurs articles sur le web.” je vous propose ici, la liste d’articles

Symbole de la diversité culturelle. Anna a passé son adolescence en Éthiopie « J’habite aux Pays-Bas (j’en suis à ma 12ème ville, dans mon 8ème pays) : mon enfant est né aux USA d’un père français aux origines italo-siciliennes et d’une mère (moi) née en Bretagne d’un père sénégalais et d’une mère 1/2 guinéenne. Ma maman à moi est née en Guinée, d’un père de Guinée-Bissau. (cela fait 5 pays )» dit-elle sur le site de global voices où elle bosse à ses heures perdues.

Encore un signal sur mon Pc. Anna Gueye a surement reçu mon message. Comme toujours son tweet fera le tour du monde.





Comments

comments

Comments
To Top