Télécommunications

Orange investit 50,4 millions $ dans un nouveau siège en Côte d’Ivoire

L’opérateur de téléphonie mobile Orange a décidé de renforcer son ancrage en Côte d’Ivoire. Il a lancé à cet effet, la construction d’un siège dont le coût des travaux est estimé à 28 milliards FCfa (50 400 000 dollars US).

L’opérateur de téléphonie mobile Orange a décidé de renforcer son ancrage en Côte d’Ivoire. Il a lancé à cet effet, la construction d’un siège dont le coût des travaux est estimé à 28 milliards FCfa (50 400 000 dollars US).

D’après Stéphane Richard, le président directeur général du groupe Orange, présent à Abidjan pour assister au lancement officiel des travaux de construction le 22 novembre 2017, le futur siège regroupera près de 900 collaborateurs éparpillés dans plusieurs communes d’Abidjan. Le chantier durera 24 mois.

L’investissement consenti par Orange pour se doter d’un nouveau cadre de travail plus adéquat, Stéphane Richard a souligné qu’il traduit le désir du groupe de s’établir plus longtemps en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’Ouest. La Côte d’Ivoire, au regard de sa taille et de son dynamisme économique, est le marché télécoms sur lequel la société de téléphonie mobile envisage de plus en plus s’appuyer pour étendre ses services dans la sous-région.

Il y a peu encore, le Sénégal jouait ce rôle. Mais les prévisions de croissance de la Côte d’Ivoire ; 8% en 2017, 8,10% en 2018 et 8,20% en 2019 selon la Banque Mondiale ; et la place qu’occupe le pays dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) lui valent aujourd’hui l’intérêt de plusieurs grands groupes internationaux, pas seulement Orange.

Lire aussi : Cote d’Ivoire : Maroc Télécom verse un acompte de 50 milliards FCFA pour renouveler sa licence globale

Bruno Nabagné Koné, le ministre ivoirien de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, a révélé que depuis 2015, Orange a contribué abondamment au développement de l’écosystème numérique national. La société a investi 230 milliards FCfa (414 000 000 dollars US) dans le secteur, pour améliorer la connectivité et l’accès des populations. Un investissement qui a contribué à la belle performance enregistrée depuis 2015 par la Côte d’Ivoire dans le classement mondial des pays, selon leur indice de développement des TIC.

Source : Agence Ecofin

Comments

comments

Comments
To Top