Télécommunications

Le troisième opérateur «Telecel » a officiellement lancé ses activités ce jeudi au Mali

Telecel Mali

C’est sous la marque commerciale «Telecel » que le baptême de la Société Alpha télécommunication Mali SA (ATEL SA) a eu lieu, ce jeudi soir, au cours d’un diner de gala à l’Hôtel de l’Amitié de Bamako. Un long processus qui s’était matérialisé, le 16 octobre dernier, par le 1er test appel.

«Offrir plus». C’est le slogan de la nouvelle compagnie de téléphonie mobile. Un slogan qui, traduit en acte, pourrait plaire aux millions de Maliens, surtout, les jeunes qui se plaignent du coût exorbitant de la connexion internet. Alors qu’ils achètent le volume d’1 Go de données à 7500 FCFA au Mali, ce même volume est vendu à leurs camarades des pays limitrophes à 3500 FCFA voire moins. Une fracture numérique énorme que le ministre malien de la Communication et de l’Economie numérique, Arouna Touré, espère voir réduire avec la nouvelle entrée sur le marché à travers le gouvernement.

Lire aussi : ATEL–MALI, le nouvel opérateur de télécommunication est opérationnel

Avec des numéros commençant par 5, Telecel, selon Souleimane Diallo, son directeur général offrira de la meilleure technologie 3G+ aux Maliens. Pour y parvenir, ATEL a mis en place un partenariat avec l’équipementier Telecom chinois HUAWEI qui lui a délivré une infrastructure d’une capacité physique de 3 millions d’abonnés. Déjà disponible à Bamako, le réseau Telecel va s’étendre progressivement, durant le 1er semestre 2018, dans toutes les régions du Mali. Le groupe Planor Afrique dont appartient Atel Mali n’est pas à sa première expérience dans le domaine de la téléphonie. Ce groupe détient 100% des parts de Telecel Faso et 26% de l’opérateur MTN Côte d’Ivoire.

Selon Dimitri Ouédraogo, représentant du PDG du groupe Planor, l’opérationnalisation de ce troisième réseau est un investissement de près de 100 milliards de FCFA. Aussi, a-t-il indiqué, le fonctionnement de Telecel nécessite le recrutement d’une centaine de collaborateurs maliens et des milliers de distributeurs. A en croire, l’investisseur, la venue de Telecel est tout bénéfice pour le Mali. Car, en plus des impôts et taxes, souligne-t-il, le réseau apportera de la vraie concurrence. Ce qui doit se traduire par une baisse substantielle des coûts de la communication pour la population.

Mamadou Issa, journaliste pour Socialnetlink

Comments

comments

Comments
To Top