On pouvait s’y attendre. Facebook va sortir en début 2020 sa cryptomonnaie baptisée GlobalCoin.  Une annonce qui vient secouer le monde de la finance si l’on sait que le réseau de Mark est en train de se hisser dans ce domaine pour mieux retenir ses adhérents qui avaient perdu la confiance suite aux nombreux scandales liés à la mauvaise protection des données personnelles.

L’arrivée du GlobalCoin qui  passera avant tout par des  bêta-test au courant 2019,va jouer un très grand rôle dans les pays à faible taux de bancarisation notamment en Afrique.

Selon le site journalducoin, Facebook  avance ses pions sur tous les plans et multiplie les contacts dans les milieux traditionnels de la finance et de la régulation, soucieux de ne pas effrayer « l’Ancien Monde », tout en ambitionnant de le ringardiser à la vitesse de l’éclair.

Dans ce contexte, Mark Zuckerberg a rencontré le mois dernier le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney pour  exposer les ambitions de sa monnaie universelle  et  apporter aux populations dé-bancarisées à travers le monde des services financiers de base.

En effet, qu’on se réjouisse ou qu’on se désespère du débarquement du géant californien dans le cryptogame, 2020 sera marqué, non seulement par le lancement d’un coin mis à disposition des plus de 2 milliards d’utilisateurs de l’écosystème Facebook, mais également en mai, par le prochain halving de Bitcoin, événement toujours de nature à booster les marchés par la raréfaction de l’offre.