Bientôt, les Sénégalais dépenseront moins pour téléphoner et pour accéder à Internet. L’annonce a été faite par le directeur de l’ARTP.

Abdou LY veut marquer son arrivée à la tête de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes en faisant respecter aux opérateurs les cahiers des charges.

Le nouveau directeur de l’ARTP s’est confié sur les axes stratégiques qu’il compte renforcer afin de permettre à tout citoyen de bénéficier des technologies de l’information et de la communication.

Il estime que les investissements majeurs se font dans les zones avec une grande agglomération.

Pour lui, il est important que les opérateurs investissent aussi dans les zones les plus reculées avec peu d’habitants.

L’ingénieur en Télécoms reconnaît que le Sénégal fait partie des pays où les coûts de communications sont plus élevés.

En conséquence, il y a certains qui doivent être revus entre l’Etat et les opérateurs. Ensuite, il y a des choses à apporter dans la qualité de service. C’est pourquoi, il confie qu’il y a des équipes qui sont en train de travailler dans ce sens.

Lire aussi: Fin des promotions : l’ARTP fait le ménage chez les opérateurs

Le militant de l’APR ajoute qu’il est nécessaire que les opérateurs respectent les cahiers des charges.

Pour rappel, Abdoul LY, militant du parti présidentiel, s’exprimait au micro de la Rfm à la suite d’un meeting de remerciement fêtant sa nomination dans son fief.