dimanche, octobre 2, 2022

Recherche: Un superordinateur accélère l’élaboration de traitements pour la covid-19

0 commentaire

Toutes les technologies sont mobilisées pour mettre fin à la pandémie. Ainsi, IBM a mis Summit, le superordinateur le plus puissant au monde, dans la recherche sur le SARS-CoV-2.

En seulement deux jours, Summit d’IBM a réussi à identifier 77 molécules potentiellement efficaces contre le coronavirus. Or, ces traitements nécessitent une élaboration qui peut aller jusqu’à plusieurs années.

Afin d’accélérer la recherche, IBM a mis le superordinateur Summit au service des chercheurs du laboratoire national d’Oak Ridge (ORNL) aux Etats-Unis, rapporte le site futura-sciences.com.

Les résultats publiés par Micholas Smith et Jeremy Smith, identifient 77 molécules potentiellement efficaces contre le virus SARS-CoV-2.

Lire aussi: IBM lance un programme d’apprentissage basé sur le Cloud destinés à 25 millions de jeunes africains

Les virus infectent les cellules hôtes en leur injectant un « pic », ou péplomère, de matériel génétique. Le but de la recherche est d’identifier des molécules capables de se lier à ces pics pour empêcher la propagation. Pour cela, les chercheurs en ont créé une modélisation en se basant sur les publications en date de janvier. Ils ont ainsi pu simuler l’effet de plus de 8.000 composés chimiques, en les classant dans l’ordre de ceux qui auraient la plus grande probabilité de se lier à la principale protéine « pic » du coronavirus.

Des années d’expériences simulées en deux jours

Summit est le supercalculateur le plus rapide au monde, équipé d’un « cerveau d’IA », spécifiquement conçu pour résoudre ce genre de problèmes. Il dispose d’une puissance de calcul de 200 pétaflops, soit 200 millions de milliards d’opérations à la seconde. Il a pu réaliser les simulations en deux jours, contre plusieurs années de travail en laboratoire.

Les chercheurs prévoient de nouvelles simulations en prenant en compte les dernières informations publiées sur la structure du coronavirus. Ces recherches serviront de point de départ pour des études expérimentales sur les différentes molécules afin d’identifier celles qui fourniront un traitement efficace contre le coronavirus.

 

Avec Futura-Sciences