Lors de la première sortie officielle du ministre de l’économie numérique et des Télécommunications effectuée ce mardi 17 novembre, Yankhoba Diattara, le directeur général de l’Agence de l’Informatique de l’État (ADIE), Cheikh Bakhoum, a révélé que d’ici décembre 2021, le Sénégal va accueillir un nouveau câble sous- marin.

Autoroutes de l’information, les câbles sous- marins, sont indispensables pour l’accès à Internet, et la connectivité de qualité. Dès lors, plus qu’un pays en dispose, plus les avantages économiques s’accélèrent. En effet, c’est grâce aux câbles qu’on accède au haut- débit permettant l’éclosion de l’économie numérique.

Une infrastructure réseau de qualité est primordiale pour la facilitation de l’installation d’entreprises de services numériques voire des opérateurs virtuels de réseaux mobiles (MVNO) pouvant avoir un impact direct et positif sur les populations.

Lire aussi: 2Africa : le câble sous-marin le plus important au monde implanté en Afrique

L ’acquisition d’un nouveau câble sous – marin avec plus de 100 Gigabits par l’ADIE va faciliter la digitalisation des services administratifs de l’État. Une façon de concrétiser le projet Smart Senegal.

Vers la réduction des coûts d’accès à Internet

« Nous aurons l’arrivée d’un nouveau câble sous – marin d’ici décembre 2021. Cela va renforcer la bande passante internationale du Sénégal », a déclaré Cheikh Bakhoum, lors de la visite de son ministre de tutelle.

Selon le Dg de l’Agence informatique de l’État, l’ensemble des projets initiés par le président Macky Sall et exécutés par l’Agence qu’il dirige ont comme seul objectif : rendre souverain le Sénégal dans le domaine des infrastructures technologiques et surtout permettre aux populations, via l’administration, de tirer profit du numérique.

Lire aussi: L’ADIE met en place « Sénégal services » pour la délivrance d’actes administratifs dans un court délai

Non seulement, l’administration sera autonome en accès internet mais aussi, les Sénégalais pourront bénéficier d’une meilleure qualité d’Internet avec des coûts raisonnables.

« Nous voulons réduire les coûts d’accès à internet au Sénégal avec l’arrivée de ce câble sous- marin », a confié le directeur général de l’ADIE.

Pour rappel, l’ADIE a déjà déployé plus de 4500 km de fibre optique à travers le territoire national. Avec cette nouvelle acquisition, les opérateurs titulaires de licences, acteurs du marché des télécommunications pourront élargir leur zone de confort.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet