D’après la note de conjoncture de la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee), du dernier trimestre parcouru par Socialnetlink, les recettes budgétaires sont passées de 1810,5 milliards à fin septembre 2019 à 1737,6 milliards à la fin du troisième trimestre 2020, soit une diminution de 4% liée au repli des droits de douane, de l’impôt sur le revenu, des taxes sur la consommation, sur le pétrole et des droits de timbre. 

« Les droits de douane, pour leur part, se sont inscrits en baisse, passant de 588,9 milliards à 511,7 milliards sur la période, soit une contraction de 77,3 milliards (-13,1%). Ce repli est expliqué autant par la TVA à l’importation que par les droits de porte qui sont évalués respectivement à 295,3 milliards et 194,5 milliards, soit des baisses au même taux de 12,9% sur la période sous revue », selon la DPEE. 

Dans le même temps, l’impôt sur le revenu a également chuté de 9,6 milliards (-3,2%) pour se situer à 288,5 milliards, en glissement annuel.

Cette baisse concerne aussi les droits de timbre et la taxe spécifique sur le pétrole qui se sont repliés respectivement de 31,8% et 8,2%, sur une base annuelle, pour s’établir respectivement à 12 milliards et 96,9 milliards en fin septembre 2020. 

La DPEE souligne en revanche qu’une mobilisation satisfaisante des taxes portant sur la TVA intérieure hors pétrole (259,3 milliards), le FSIPP (34,3 milliards) et les revenus des domaines (32 milliards) a permis d’atténuer cette baisse avec des hausses respectives de 16,8%, 154,2% et 8% sur la période.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet