Télécommunications

Lettre ouverte au Directeur Général de l’ARTP : Monsieur Soyez le garant de la Neutralité technologique

Capture d’écran 2015-12-29 à 20.55.21

Cher Directeur Général de l’ARTP,

Mémorandum du Samedi 26 décembre, Dans un article du quotidien on pouvait lire : Utilisation de Skype, Viber et Whatsapp : L’Artp se connecte à la censure”, un article qui nous informe que l’ARTP a mis en place un groupe de travail pour réfléchir sur l’impact des sociétés Over the top (Skype, Viber et Whatsapp), suite aux plaintes des opérateurs qui signalent une perte de revenus au niveau du trafic international.

Nous vous invitons Mr le Directeur Général à ne pas céder pas à la pression des opérateurs, en tant que régulateur votre rôle est de faire respecter le Code des télécommunications. Dans la Loi n° 2011–01 du 24 février 2011 portant Code des Télécommunications nous pouvons noter comme nouveau domaine de la régulation, l’affirmation du principe de la neutralité technologique, de la réglementation des télécommunications et des TIC.

Article 130.

assurer une concurrence effective, tenant compte de la neutralité technologique de la réglementation.

La neutralité technologique

À travers le respect du principe dit de neutralité technologique, le droit participe à l’innovation en ce qu’il ne prend pas parti pour une technique en particulier. En prenant en compte des services indifféremment des techniques qui les portent. Donc l’internaute devrait être libre de choisir sur son mobile n’importe quelle application (Réseaux sociaux, Chat, Vidéo, Jeux…) sans être bloqué, ni être sur facturé par son opérateur.

Mr le directeur général, pourquoi reconsidérer votre décision de “mise en demeure interruption de la fourniture des applications Viber et Whatsapp faites” du Mercredi 11 Mars 2015. Vivement salué par les citoyens Sénégalais.

Non les opérateurs ne sont pas lésés

Perte d’argent et de profits des opérateurs toujours la même excuse. On ne parle jamais de la bonne santé du secteur des Télécommunications avec un parc globale de 14 908 119 lignes mobiles on pourrait dire qu’il y a autant de lignes que d’habitants au Sénégal, avec un taux de pénétration de la téléphonie mobile qui est toujours en hausse 110,36% en septembre 2015, mais je ne vous apprends rien. Et à qui profite cette augmentation ? Bien entendu aux opérateurs téléphoniques qui ont vu une augmentation considérable de leur chiffre d’affaire. Il n’y a aucun préjudice pour eux, quand est-il des citoyens Sénégalais, ils doivent payer leur téléphone, leur puce, veiller à toujours avoir du crédit pour ne pas perdre leur numéro ou leur crédit après tous ces efforts doivent encore choisir parmi une trentaine d’offres par volume de données ou par durée pour avoir de l’internet et finalement accéder au services comme Skype, Viber et Whatsapp. Donc dire que c’est gratuit pour eux c’est se tromper.

Un Mo relativement cher

Pour rappel l’internaute consomme pour un appel audio sur Skype de 5 min environ 3 Mo et 20 Mo pour un appel vidéo de 5 min. Donc il n’y a qu’une logique il faut payer très cher si vous voulez plus de minutes ou plus de Mo comme nous le montre cette infographie. A Cela il faudra ajouter un pléthore d’offres 28 au totale tout opérateur confondu et des dates de validité pour ne pas faciliter la vie des internautes et les pousser à consommer toujours plus de Mo.

Accès à Internet un droit

Cher Directeur Général, l’accès à Internet fait partie des droits de l’homme, Internet favorise le développement humain et économique. Tous les pays du monde sont d’accord sur ce point. M’autorisez vous Monsieur à vous rappeler qu’en tant que régulateur vous vous devez d’être le garant de la neutralité technologique et d’appliquer la loi pour favoriser le développement de l’économie numérique par le biais de l’entrepreneuriat des jeunes.

Mamadou Diagne, acteur de l’Internet au Sénégal
Membre de la communauté de l’Internet des pauvres

 

Comments

comments

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top