Technologie

Messagerie du Gouvernement Sénégalais : plus 16.000 adresses opérationnels

Service-messagerie-interdiction-adie

L’arrêté du Président de la république interdisant l’utilisation des services de messagerie basés à l’étrangers  dans la communication officielle semble être respecté par le gouvernement. En effet, Selon le Directeur Général de l’Agence de l’Informatique de l’Etat, la messagerie gouvernementale (gouv.sn), est déjà fonctionnelle.

“Présentement, elle est utilisée dans 121 structures relevant de l’administration sénégalaise notamment l’ensemble des ministères et leurs démembrements, ce qui fait un total de près de 16.000 adresses emails. (prenom.nom@structure.gouv.sn) générées à ce jour.Les données qui transitent via cette messagerie gouvernementale sont stockées dans les datacenters, situés au Sénégal, créés, entretenus et sécurisés par l’Adie. Le dispositif sécuritaire autour de la messagerie gouvernementale gérée par l’Adie répond aux standard internationaux. ” explique Cheikh Bakhoum dans une interview avec le Journal  Le Soleil.

 

Selon le Dg de l’Adie qui salue la décision présidentielle, « 60% des structures enrôlées soit 71 sur 121 ont compris les enjeux de sécurité et de souveraineté de la messagerie gouvernementale et l’utilisent de manière optimale ».

C’est tous les services et agents de l’Administration qui sont ciblés et pour en bénéficier, les responsables de structures doivent se rapprocher de l’Adie.

« Dès l’instant que le courrier est réceptionné et que l’accord donné, l’Adie n’a besoin que de 24 heures et de la liste des agents concernés pour mettre en place la messagerie et les comptes demandés », souligne M. Bakhoum.

Le déploiement de la messagerie est une activité transversale impliquant plusieurs directions au sein de l’Adie notamment les directions en charge de la sécurité et du réseau. Il y a, en plus, une équipe dédiée. Combien coûte une pareille opération.

Cheikh Bakhoum assure que l’Adie dispose déjà de l’infrastructure de base qui sert à héberger la messagerie gouvernementale et d’autres services et applications fournis à l’Administration sénégalaise.

Toutefois, tient-il à rappeler, l’acquisition d’une messagerie coûte cher puisqu’elle nécessite des serveurs, des licences, des certificats, des abonnements pour le nom de domaine sans oublier la volumétrie, le nombre de comptes, entre autres. Toutes choses qui influent lourdement sur le coût.

 

Comments

comments

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top