IT Business

Prix de l’innovation numérique Tigo : Les projets « Seneschool » et « Mia Moké » remportent la 3ème édition

Il s’est tenu, hier, la cérémonie de remise des prix de l’innovation numérique organisée par Tigo Sénégal en partenariat avec l’Ong Reach for change et Facebook. Après trois mois de compétition et plus de 200 projets reçus et soumis à l’appréciation d’experts, la plate-forme web « Seneschool » et le programme « Mia moké » ont été primés. Le prix spécial est revenu à « Sendocteur ». Les deux projets ont reçu 40.000 dollars (plus de 20 millions de FCfa).

Lire aussi l’article : Lancement officiel du Prix de l’Innovation numérique au Sénégal

Au terme d’une présélection répondant à des critères tels que l’innovation, la viabilité et l’impact social, cinq projets ont davantage retenu l’attention du jury final : « Weebi », « Handijob », « Sendocteur », « Mia Moké » et « Seneschool ». Ces deux derniers projets ont été lauréats de cette 3ème édition. Le premier, « Seneschool », dont Mouhamadou John est le chef exécutif, est une plate-forme learning qui regroupe trois sous projets. « Seneschool sms » permet d’avoir un suivi en temps réel sur des informations relatives à la vie scolaire de son enfant. « Seneschool Tv » aide à mettre en place une émission télévisée afin d’accroître le niveau scientifique des élèves. Enfin, « Seneschool web » est un forum d’échanges entre élèves et professeurs et de formations organisées par matière et par classe.

Le second projet primé, « Mia moké », est un programme africain d’éveil à la protection de l’environnement et au développement durable par la création de contenus culturels, éducatifs et multisports : application, édition, dessins animés pour vidéo à la demande ou télévision. Ces contenus visent à sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement en s’inspirant de situations proches des réalités africaines. Ce programme sera ainsi la première application africaine dans le domaine ludo-éducatif. Karim Gadjigo en est le chef exécutif. Chacun des deux projets a reçu 20.000 dollars (plus de 10 millions de FCfa).

Lire aussi l’article : Live it, Love It: Tigo dévoile son univers du Digital Life Style

Par ailleurs, le prix spécial a été décerné au projet « Senedocteur » qui est une plate-forme web et mobile permettant d’avoir accès à l’information ayant trait à la santé en temps réel sur les centres de santé et les pharmacies. Il bénéficie d’un chèque de 2.000 dollars (plus d’un million de FCfa) tout comme les deux autres projets finalistes (« Weebi » et « Handijob »).

Entreprise citoyenne

Le directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse et de l’Emploi, Babacar Dia, conquis par tant de créativité et de prouesses, estime que ces actions entreprises par Tigo Sénégal et ses partenaires développent et promeuvent l’entreprenariat social chez les jeunes. Ce qui est, selon lui, en cohérence avec les efforts déployés par l’Etat qui visent à mettre en place des mécanismes pour l’auto-emploi. Ce qui révolutionne les modèles de développement car offrant de nouvelles perspectives à la jeunesse. Malick Ndiaye, directeur de cabinet du ministre des Postes et des Télécommunications, a abondé dans le même sens pour rappeler que l’Etat a inclus, dans ses priorités, la valorisation des startups au Sénégal ; programme qui sera déroulé en 2017.

Lire aussi l’article : Prix de l’innovation pour l’Afrique 2016 : Les 10 projets retenus

Cette option est inscrite dans le document « Sénégal numérique ». « L’objectif est de faire du Sénégal un hub technologique pour mettre en lumière les potentiels. Il faut investir dans ce segment pour ne pas se fixer de limites dans ce qui nous permet de réinventer le monde. Le challenge est de créer et de chercher de la valeur pour ne pas être absorbé », dit-il.

La directrice marketing de Tigo, Joyce Gotta, a, quant à elle, axé son intervention sur l’option du deuxième opérateur de téléphonie mobile au Sénégal de s’inscrire dans une démarche d’entreprise citoyenne à travers sa politique de responsabilité sociale d’entreprise (Rse) ; l’objectif étant de renforcer les capacités des communautés par les outils numériques et de favoriser la promotion d’une culture d’entreprise. Cette ambition épouse celle de l’Ong « Reach for Change » qui, selon son responsable de programme au Sénégal, Mayacine Diop, cherche à améliorer la vie des jeunes en soutenant les entrepreneurs sociaux.

Alassane Aliou Mbaye

(Source : Le Soleil)

Comments

comments

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus populaires

To Top