Télécommunications

[OSIANE2017] : CGIX Congo: le premier Point d’Échange Internet de l’Afrique Centrale

ARPCE Congo

Le Congo, fait partie des pays d’Afrique ayant un taux de connectivité à Internet moyen avec actuellement 49,64% d’abonnés . Dans la perspective d’augmenter ce taux, l’Agence de Régulation des Postes et Communications Électroniques compte booster le secteur en facilitant le travail des opérateurs et les Fournisseurs d’Accès Internet( FAI).
Raison pour laquelle, elle a initié depuis 2013, avec l’appui de la Banque Mondiale à travers le projet CAB ( Central African Backbone), la mise en place du 1er Point d’Échange Internet (IPX) au Congo qui facilitera le travail de 7 opérateurs et FAI.

Lire notre article : De l’impérieuse nécessité d’avoir un Point d’échange Internet ( IPX) !

Cette infrastructure de télécommunications permet à ces derniers installés au Congo, de s’interconnecter en un seul point. Le CGIX permet d’optimiser le trafic internet en local.

Selon l’ARPCE présente au Salon International des Technologies et l’information et de l’Innovation (OSIANE 2017), l’objectif de ce CGIX est d’améliorer la qualité de service internet, développer des services locaux et permettre aux fournisseurs de contenus tels que Google , Yahoo Facebook et Akamai d’installer leurs serveurs sur le territoire national congolais.

Le CGIX, un modèle pour l’Afrique

Si dans certains pays , le point d’échange est toujours en gestation, au Gabon, les choses avancent très rapidement. La plateforme CGIX a été retenue par la Commission de l’Union Africaine comme le point d’Echange Internet référent de la sous-région en Afrique Centrale. Le régulateur a pu collecter un financement de 150.000 dollars US auprès de la commission de l’Union Africaine pour le renforcement des capacités des équipes chargées du fonctionnement du CGIX.

Comments

comments

Comments
To Top