Malgré plus de 200 milliards de bénéfices en 2018, l’utilisation des OTT a fait perdre plus de 20 milliards à la Sonatel.

D’après le directeur général, Sékou DRAME, qui a fait la révélation hier, les « 2/3 des appels entrants internationaux se font via les OTT, qui sont un service par contournement (ou offre hors du fournisseur d’accès à l’internet ; en anglais over-the-top service ou OTT) de livraison d’audio, de vidéo et d’autres médias sur Internet sans la participation d’un opérateur de réseau traditionnel (comme une compagnie de câble, de téléphone ou de satellite comme Orange, Expresso et Tigo au Sénégal). »

Lire aussi l’article : Régulation des OTT au Sénégal : ce qu’il faut comprendre sur Viber, skype, whatsapp….

Le géant des télécommunications en Afrique de l’Ouest francophone  n’échappe pas aux conséquences de l’utilisation massive de WhatsApp, Messenger, Skype, Viber…

Pour rappel, les OTT ont changé la façon de communiquer dans le monde. Dans certains pays, on parle même d’une « taxation » des GAFA qui utilement souvent les données des internautes dans les pays où ils résident sans pour autant participer au développement  économique de la zone.  La question est en gestation pour mieux cerner la problématique.

Comments

comments